« Meurtres et pépites de chocolat » de Joanne Fluke…

Imaginez… Vous tenez une boutique qui vend des cookies (maison bien sûr) dans une petite ville américaine tout à fait paisible. Un matin comme un autre, vous allez ouvrir votre lieu de perdition gourmande et là, vous tombez sur un cadavre!

Et voilà, ça y est… Je fais désormais partie des millions de personnes qui ont succombé à la série cosy mystery écrite par Joanne Fluke.
Tous les ingrédients sont réunis: des personnages attachants, des pages qui fleurent bon les douceurs sucrées (merci à l’auteur d’avoir partagé les recettes de cette chère Hannah Swensen), une enquête addictive. Mélangez et dévorez le tout! Il y a même un chat qui a toute sa place (promis, je ne le fais pas exprès).

Vous recherchez une lecture efficace et facile qui vous fera passer un bon moment?
Inutile de vouloir y résister!
En plus le second tome, « Meurtres et charlotte aux fraises », vous attend déjà en librairie…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Notre de l’éditeur (Le Cherche Midi) : 

« Plus de six millions d’exemplaires vendus dans le monde, une série de films à succès : le phénomène Hannah Swensen arrive enfin en France !
Hannah Swensen est de retour dans sa ville natale d’Eden Lake. Entre sa mère, plutôt envahissante, et l’ouverture de sa boutique, le Cookie Jar, elle a fort à faire. Son quotidien devient plus passionnant encore quand son livreur, Ron LaSalle, est retrouvé assassiné juste derrière son magasin. Le beau-frère d’Hannah, shérif adjoint du comté, fait appel à elle pour l’aider à trouver le coupable. Un nombre surprenant de suspects et de mobiles émergent alors. Très vite Hannah va réaliser qu’elle n’est pas seulement douée pour les cookies, mais qu’elle est aussi une enquêtrice hors pair.

Fous rires et frissons, mystères et pépites : cette histoire pleine de rebondissements ressemble au meilleur cookie du monde : sucrée mais légère, surprenante de bout en bout. »

« La chronique des Bridgerton » de Julia Quinn…

Une mondaine, la mystérieuse Lady Whistledown, chronique en détails (plus que croustillants), pour le meilleur et pour le pire (bien évidemment),  la vie des membres de la dynastie des Bridgerton, famille très en vue dans la haute société londonienne du XIXe siècle. 

Dans ces deux tomes (le premier a été adapté en mini-série sur Netflix fin décembre dernier), ce sont Daphné (qui fait son entrée dans le monde) puis son frère Anthony (l’héritier du titre) qui font l’objet de toutes les attentions. 

Amoureux de l’atmosphère anglaise, orphelins de Downton Abbey, cette saga est assurément pour vous ! 
Le côté Gossip Girl totalement assumé est, qui plus est, absolument irrésistible ! 

Oui c’est de la romance, mais fort bien orchestrée il faut avouer. 
Inutile donc de vouloir y résister et faites-vous plaisir : vous allez adorer cette chronique complètement addictive.
Pour information, les tomes 3 & 4 vont paraître tout bientôt… 

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (J’ai Lu) : 

« Très chers lecteurs, quelle saison !
Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé.
Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi. Hélas, l’élue a une sœur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte.
Cela nous promet bien des péripéties.
Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer !
Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1813″

 

« Enquête étrusque au Louvre » de Carole Declercq…

Anne Stein est expert en art à Paris. Elle se voit confier l’estimation de la collection du milliardaire François Borelli que l’on retrouve mort. Intriguée et audacieuse, elle enquête pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé d’autant plus que ce n’est pas le seul à passer l’arme à gauche de manière étrange… 

Après trois romans « Ce qui ne nous tue pas…« , « Un autre jour pour mourir« , « Fille du silence » et un côté jeunesse « Lucius & Thémis » (qu’il faut que je lise), Carole Declercq se lance un nouveau défi et débarque dans le cosy mystery à faire pâlir de jalousie mes chers anglo-saxons ! 

« Enquête étrusque au Louvre » est une plongée irrésistible dans le monde de l’Art.  
Vous passerez un bon moment avec ce livre entre les mains. Vous vous prendrez au jeu de partir à la recherche de la vérité accompagnée de personnages tous aussi truculents les uns que les autres.

Vivement le second tome et belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (City éditions) : 

« Fougueuse et indépendante, Anna Stein vient d’ouvrir un cabinet d’expertise d’art à Paris, mais sa jeunesse et son sale caractère font grincer bien des dents. Alors, quand le milliardaire François Borelli lui demande d’inventorier sa collection, c’est enfin la reconnaissance qu’elle attendait.

Mais quelques jours plus tard, Borelli est retrouvé mort. Malade, il avait certes déjà un pied dans la tombe, mais ne l’y aurait-on pas un peu précipité  ? Lorsque d’autres cadavres s’invitent dans l’entourage du collectionneur, Anna est obligée de mener l’enquête.

Aidée par un extravagant lord anglais, courtisée par un policier italien et poursuivie par son ancien amoureux, la jeune femme ne sait plus où donner de la tête. Pourtant, elle doit garder les idées claires. Car dans les eaux troubles du trafic d’art, à vouloir déterrer d’inavouables secrets, elle risque d’être la prochaine victime… »

Confinement saison 2

En 2019 j’ai effectué une double reconversion pour vivre de mes passions : les livres et les chats ! 
Après une formation à l’INFL en octobre, j’ai effectué mon stage en novembre dans une petite librairie de quartier du XIe arrondissement que je n’ai plus quittée depuis et dans laquelle je me sens super bien : A Livr’Ouvert
Après une formation chez Vox Animae de mars à septembre, j’ai été certifiée comportementaliste félin et cat sitter professionnelle. J’ai fondé Mon chat ronronne en janvier 2020. 
J’ai vécu les grèves à Noël dernier, le confinement saison 1… et le confinement saison 2 désormais. Mais rien n’entame ma volonté de continuer ! 

Côté livres, notre librairie a mis en place plusieurs choses : vous pouvez nous soutenir en commandant via notre boutique en ligne (envois possibles par La Poste). Pour les habitants du XIe arrondissement de Paris, vous pouvez également commander via la boutique, nous téléphoner (09.52.65.38.67) ou nous envoyer un mail (contact@alivrouvert.fr) : vous pourrez récupérer vos achats chez Cavavin à 2 numéros de la libraire (169 boulevard Voltaire). 

Côté chats, si le cat sitting va être quelque peu en stand by puisqu’il est dépendant des déplacements, absences, vacances des humains, je continue de proposer ma prestation de comportementaliste félin en visio donc, n’hésitez pas à faire appel à moi au besoin. 

MERCI d’avance pour votre soutien ! 

Prenez bien soin de vous. 🙏

Céline 📚🐈