Cérémonie du thé au lotus

Imaginez…
Une cérémonie du thé au lotus dans un lieu calme et ultra confidentiel à Paris.

C’est ce que j’ai eu la chance de vivre dimanche après-midi avec cinq autres personnes, et je suis encore dans ma bulle (pour dire…).

Animée par Cécile alias Sérendipi-Thé, ce fût un pur moment de poésie des sens, totalement magique.Je me suis cru pendant 2h30 au Vietnam. Un instant suspendu comme je les aime, loin de toute agitation inutile. Un vrai bonheur !

Nul besoin de trop de mots parfois. Je n’ai pas envie de tout dévoiler, en tout cas pour le moment.
Je pense que les photographies parlent d’elles-mêmes…

Je suis profondément ravie et touchée d’avoir pu assister à cette dégustation.
Cette technique ancestrale est loin d’être connue.
Je l’ai vécue comme un privilège rare, unique, que je ne suis pas prête d’oublier…

En marge, Cécile nous a également invités à découvrir un thé vert vietnamien et un incroyable Beauté Orientale (allez donc lire son article passionnant sur ces feuilles mordues ! ), le tout accompagné de petites gourmandises vietnamiennes (gâteaux de lune au thé vert, au lotus et à l’oeuf ainsi que des pâtés sucrés).

En aparthé

Il y a plusieurs mois désormais, mon amie Geneviève du blog  Mémo Emoi  m’a envoyé du thé d’une maison lyonnaise que je ne connaissais pas du tout : En aparthé.

J’ai donc pu tester :
Bohème Bio : un thé vert au jasmin, à la lavande et à la vanille
Bleu Lagon : un thé vert au pamplemousse et à la goyave
Fruits du Verger Bio : un thé noir à l’abricot et au romarin

Non seulement Geneviève a choisi fort à propos en terme de goûts mais encore ces liqueurs (au-delà de la qualité indéniable des feuilles et arômes sélectionnés) se sont révélées excellentes, que ce soit en infusions chaudes et froides (un bon point à mes yeux).

Ce fût, vous l’aurez compris, une bien jolie découverte.
Et comme ils ont une boutique en ligne, je vais pouvoir me réapprovisionner…

Belles dégustations à tous et un GRAND MERCI renouvelé à toi Geneviève !

12 juin 2018…

Geneviève est une coquine : elle a réitéré !

Tout est une nouvelle fois fort délicieux en bouche, avec une mention spéciale pour le Oolong

Tea Time au Queen Ann (Paris)

‌Une rue peu passante (il fallait vraiment connaître l’adresse).
Une belle carte de thés made by Goutte de Thé et Dammann Frères.
Des plats salés et de la pâtisserie « maison ».
Un accueil adorable.
Des tarifs très honnêtes.

Il n’en fallait pas plus pour que j’y passe un moment comme je les aime avec des amies…

J’ai testé le délicieux Wulong (Fujian, Chine) « Rouge Tendresse » (floral, grillé, fruité) et le carrot cake (une tuerie !).

Qui ? Queen Ann
Où : 5 rue Simon Le Franc, 75004 Paris

Les jardins d’Osmane (2e partie)

Le 28 janvier dernier a donc eu lieu comme prévu un p’tit évènement théiné comme je les apprécie à la boutique Caron (32 rue Notre-Dame de Nazareth à Paris)…
Et c’était fort sympa !

Ont répondu à l’appel :
– Sarah alias My cup of tea (serial organisatrice)
– Chloé alias Somewhere Over the Teapot
– Estelle alias Volutes Tea
– Adeline alias Thé + Toi
– Valentine alias Thé Café Scones
– Mathilde alias Instabouchefine

Nous avons été très bien accueillies par toute l’équipe du lieu, et particulièrement par Julie qui s’occupe du marketing  et de la communication ainsi que par Kevin.

Pour ma part ce n’était pas une découverte (lire ou relire Les jardins d’Osmane (1ère partie)) mais les réponses à nos questions confirment qu’ils font tout pour se développer « proprement » et en toute transparence afin que le thé soit de qualité, comme il se doit.
La matinée m’a permis de tester leur Milky Oolong (que je me suis empressée de resavourer chez moi en rentrant) et leurs Aiguilles d’Argent que je n’avais pas eu l’occasion de goûter jusqu’ici. De belle facture tous les deux.

Bref des Jardins d’Osmane j’aime leur sérieux, l’ambiance enchanteresse ainsi que la qualité indéniable de leurs thés.
Je continuerai donc à vous recommander vivement cette maison et j’espère que nous aurons la possibilité lors d’une prochaine rencontre de pouvoir échanger avec la fondatrice Anne Caron.

Encore merci à eux, ravie d’avoir revue une partie de la Team Tea Addicts et bravo à L’Atelier des Lilas qui nous a régalé côté gourmandises (sans gluten, sur le principe d’accords mets / thés).

Belles dégustations à tous !

Les jardins d’Osmane (1ère partie)

Les thés de la maison Caron, cela fait un moment que je les connais grâce à A l’unithé (depuis avril 2014 pour être exacte).
Vous avez donc indirectement entendu parler des Jardins d’Osmane si vous me suivez…

J’ai, toute modestie mise à part (il faut bien se lancer des fleurs parfois), été une des rares (on pouvait nous compter sur les doigts de la main sincèrement) à mettre sur le devant de la scène cette marque (plutôt connue pour ses cafés) côté blogs et réseaux sociaux, notamment avec mes deux chouchous : le Thé vert à la menthe et le Genmaicha.

Depuis peu (2016 pour être précise), le packaging a fait peau neuve avec un bien joli visuel, des appellations plus marquées et un univers enchanteur.
Du coup, tous les amateurs de thé commencent à en parler.
CQFD.
Tant mieux bien sûr ! Mais cela me fait sourire…
En grande amoureuse de la littérature et donc des histoires, je vous laisse découvrir sur leur site le conte qui se cache désormais derrière ce portrait devenu emblématique.

Sur les 22 thés et infusions proposés, j’ai pu goûter à ce jour en dehors des deux précédemment cités :

* Earl Grey (thé noir de Ceylan, Bergamote)
* Rêve étoilé (Oolong, vanille, noix de coco)
* Rouge gourmand (thé vert, Oolong, fruits rouges)
* Saveur de Russie (thé noir, écorces d’orange et de citron, bergamote, citron, pétales de tournesol et de bleuet)
* Thé au jasmin (thé vert de Chine, fleurs de jasmin)
* Thé blanc abricot (thé blanc Bai Mu Dan, thé vert, abricot, fleurs de camomille)
* Thé vert exotique (thé vert sencha de Chine, fruits exotiques, papaye)
* Thé des 1001 nuits (Oolong, thé noir, pétales de rose et fleurs d’oranger)
* Christmas Tea (thé noir de Ceylan, cannelle, gingembre, cardamome)

Je n’ai pas eu le temps de tous les chroniquer, mais côté qualité il n’y a vraiment rien à redire si ce n’est que c’est toujours autant de belle facture.
Après, c’est une question de préférences, propres à chacun.
J’aimerais juste en savoir un peu plus (historique, transparence en terme de récoltes) pour pouvoir vous en dire un peu plus.
Et la vie fait plutôt bien les choses : je vais avoir l’occasion de les rencontrer le 28 janvier prochain (Les jardins d’Osmane 2e partie)…
Je vous en ferai donc un feedback complet, avec un plaisir certain.

Restez connectés, et belles dégustations à tous d’ici là !

Sarah (My cup of tea) initiatrice de la rencontre du 28, a fait des recettes à base de deux de leurs thés.
Je vous propose d’aller vous régaler à la lecture des Sablés des 1001 nuits et de la Galette de la Princesse Osmane !