« Un temps pour le meurtre » de Jon Land…

Vingt cinq ans après sa toute première enquête, Jessica Fletcher est de nouveau sur le pont pour résoudre le meurtre d’une jeune femme dont le lien de parenté fait resurgir un certain passé.

Grady, Amos Tupper, Mortimer Metzger, Seth Hazlitt, Cabot Cove…  
Tous ces noms vous disent-ils quelque chose ?
Si oui c’est vous étiez donc fans de la série Arabesque (Murder, she wrote) et ce livre est obligatoirement pour vous !
Vous allez en effet adorer retrouver tous ces personnages mythiques et vous vous rendrez compte ô combien ils vous manquaient et que cela fait un bien fou ! 

Installez-vous confortablement.
Ce cosy mystery se dévore d’un seul coup et je vous challenge: tentez de résoudre le crime avant Jessica !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (City) : 

« Auteure de romans policiers à succès, Jessica Fletcher se trouve toujours au mauvais endroit au mauvais moment  : là où elle passe, il y a toujours quelqu’un qui trépasse  ! Un jour, elle donne une interview à une jeune journaliste et le lendemain, celle-ci est retrouvée morte, une balle dans la tête.

Il ne faut pas longtemps à Jessica pour découvrir que la jeune femme était la fille de la victime du premier meurtre sur lequel elle avait enquêté, vingt-cinq ans plus tôt. La première fois que le crime s’était invité dans sa vie  !

Rattrapée par son passé, Jessica prend les choses en main, car elle en est certaine  : le meurtrier va encore frapper. Heureusement, la détective amateur a non seulement une plume acérée, mais aussi l’esprit affûté et plus d’un tour dans son sac pour démasquer le coupable… »

« La malédiction de Highmoor » d’Erin A.Craig…

Bienvenue à Highmoor, superbe manoir sur lequel soufflent les embruns. Les filles du Duc Thaumas semblent confrontées à un funeste sort : elles meurent les unes après les autres… Est-ce vraiment dû à la malédiction comme semble le marteler la rumeur ou autre chose ? Qui est derrière tous ces meurtres ?

Au-delà de cette histoire qui joue avec nos nerfs, Erin A.Craig campe une atmosphère incroyable.
Entre rêve et réalité le lecteur est plongé dans une histoire terriblement addictive et a hâte de comprendre le pourquoi du comment.
Les suppositions vont bon train tout au long des pages tournées.

Roman jeunesse ? Thriller ? Roman fantastique ? « La malédiction de Highmoor » est un peu aux confins de tout cela.
Si vous aimez l’air iodé, les lieux et les personnages énigmatiques,  laissez-vous envoûter ! 

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Casterman) : 

« Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le duc Thaumas a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie…
L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En enquêtant sur le tragique accident de sa sœur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent jusqu’à l’aube, comme envoutées.
Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses sœurs d’y perdre la vie…

Librement inspiré du conte des frères Grimm Le Bal des douze princesses, ce roman de fantasy aux accents horrifiques rappelle les films de Guillermo del Toro et l’atmosphère vénéneuse de Rebecca de Daphné du Maurier. »

« La maison au milieu de la mer céruléenne » de T.J Klune…

Linus Baker est un agent du Ministère de la Jeunesse Magique. Son travail est de s’assurer que les enfants dans les orphelinats jouissent d’un certain bien-être. Un jour, il est convoqué par les Cadres Extrêmement Supérieurs qui lui confient une mission secrète : se rendre sur l’Ile de Marsyas dans une maison où résident six enfants dangereux encadrés par Arthur Parnassus et rédiger un rapport sur le lieu et ses occupants… 

Au-delà d’une histoire fort réussie qui nous immerge dans un ailleurs énigmatique et envoûtant, l’écrivain s’empare avec brio d’un sujet peu traité en littérature jeunesse et qui est plus que nécessaire étant donné l’évolution de notre société.
Je ne peux pas vous dire quoi car ce serait tout dévoiler ou presque… 

Amoureux des personnages extraordinaires et des lieux enchanteurs, ce livre est pour vous.

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (De Saxus) : 

« Une île magique. Une mission dangereuse. Un secret brûlant.

Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. À quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s’assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.

Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.

Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés.

À mesure qu’il découvre d’incroyables secrets et qu’il se rapproche d’Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur. »

« Meurtres et pépites de chocolat » de Joanne Fluke…

Imaginez… Vous tenez une boutique qui vend des cookies (maison bien sûr) dans une petite ville américaine tout à fait paisible. Un matin comme un autre, vous allez ouvrir votre lieu de perdition gourmande et là, vous tombez sur un cadavre!

Et voilà, ça y est… Je fais désormais partie des millions de personnes qui ont succombé à la série cosy mystery écrite par Joanne Fluke.
Tous les ingrédients sont réunis: des personnages attachants, des pages qui fleurent bon les douceurs sucrées (merci à l’auteur d’avoir partagé les recettes de cette chère Hannah Swensen), une enquête addictive. Mélangez et dévorez le tout! Il y a même un chat qui a toute sa place (promis, je ne le fais pas exprès).

Vous recherchez une lecture efficace et facile qui vous fera passer un bon moment?
Inutile de vouloir y résister!
En plus le second tome, « Meurtres et charlotte aux fraises », vous attend déjà en librairie…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Notre de l’éditeur (Le Cherche Midi) : 

« Plus de six millions d’exemplaires vendus dans le monde, une série de films à succès : le phénomène Hannah Swensen arrive enfin en France !
Hannah Swensen est de retour dans sa ville natale d’Eden Lake. Entre sa mère, plutôt envahissante, et l’ouverture de sa boutique, le Cookie Jar, elle a fort à faire. Son quotidien devient plus passionnant encore quand son livreur, Ron LaSalle, est retrouvé assassiné juste derrière son magasin. Le beau-frère d’Hannah, shérif adjoint du comté, fait appel à elle pour l’aider à trouver le coupable. Un nombre surprenant de suspects et de mobiles émergent alors. Très vite Hannah va réaliser qu’elle n’est pas seulement douée pour les cookies, mais qu’elle est aussi une enquêtrice hors pair.

Fous rires et frissons, mystères et pépites : cette histoire pleine de rebondissements ressemble au meilleur cookie du monde : sucrée mais légère, surprenante de bout en bout. »

« Huit crimes parfaits » de Peter Swanson…

Malcolm Kershaw, un libraire de Boston spécialisé dans les romans policiers, se voit questionner par un agent du FBI sur une série de meurtres qui correspondraient en tous points à une liste qu’il a écrite il y a plusieurs années de cela et intitulée « Huit crimes parfaits » tirés d’intrigues connues. Se peut-il qu’il soit le coupable ? Un ou des copycat serai(en)t-il(s) dans la nature et auquel cas court-il un danger ? 

Chers amateurs du genre  je prends les paris que vous allez ADORER ce livre ! 
Nous seulement il vous donnera envie de lire ou de relire les intrigues mentionnées mais encore il vous surprendra de bout en bout jusqu’au dénouement final. 
L’auteur orchestre avec brio une toile d’araignée policière et littéraire complètement dingue et irrésistible.

Si vous le commencez, prévoyez environ 3h devant vous parce qu’il y a peu de chance que vous souhaitiez le refermer avant le point final… 

Belle lecture à tous ! 

 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Gallmeister) : 

« Libraire spécialisé en roman policier, Malcolm Kershaw reçoit la visite surprise du FBI. L’agent Gwen Mulvey enquête sur deux affaires étranges : une série de meurtres qui rappelle un roman d’Agatha Christie, et un « accident » qui fait écho à un livre de James Cain. Elle espère donc que l’avis d’un expert du genre lui permettra d’interpréter correctement les (rares) indices à sa disposition. Et ce n’est pas tout : Malcolm, quinze ans plus tôt, a publié sur son blog une liste intitulée ”Huit crimes parfaits”, où figuraient ces deux intrigues. Serait-il possible qu’un tueur s’en inspire aujourd’hui ? Très vite, l’angoissante certitude s’impose : le tueur rôde déjà à proximité. Malcolm commence à le voir partout, et sent un véritable nœud coulant se resserrer autour de son cou.

Une intrigue irrésistible et une brillante variation autour du roman policier, avec en filigrane cette question éternelle : le crime parfait existe-t-il ? »