« Le chat du bibliothécaire : Succès mortel » de Miranda James…

Bienvenue à Athéna, bourgade du Mississipi !
Tout va bien pour Charlie Harris, bibliothécaire, et Diesel son petit félin Maine Coon qui le suit partout jusqu’au jour où un ancien élève de la ville, Godfrey Priest, célèbre auteur de thrillers est retrouvé mort dans une chambre d’hôtel…
Charlie et Diesel vont enquêter !

Cette série littéraire américaine à succès a enfin été traduite et est donc parvenue jusqu’à nous !
Les personnages sont attachants et l’histoire quant à elle est des plus efficaces.
Bref le lecteur passe un excellent moment de lecture.
Si vous aimez le combo livres + chat + enquête policière, ce cosy mystery est pour vous !

Les éditions J’ai Lu ont fait paraître simultanément les deux premiers tomes.
Inutile donc de vous dire que je suis déjà en train de dévorer « Inventaire fatal »…

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (J’ai Lu) : 

« À Athena, dans le Mississippi, Charlie Harris coule des jours paisibles en compagnie de Diesel, son fidèle maine coon, véritable coqueluche de la ville. Pour le bibliothécaire, la présence du félin est une source de bonheur, tout comme celle des étudiants à qui il offre le gîte et le couvert dans sa charmante maison. Cependant, sous ses airs tranquilles, Athena recèle mille et un secrets sur le point d’être dévoilés lorsque Godfrey Priest est retrouvé inerte dans sa chambre d’hôtel. Le célèbre auteur de thrillers, enfant du pays, venait assister à un dîner de gala en son honneur. Pour sûr, le criminel est un habitant du coin… Si l’enquête est officiellement confiée au bureau du shérif, Charlie et son compagnon à quatre pattes se lancent incognito dans leurs propres recherches… »

 

« Mon maître et mon vainqueur » de François-Henri Désérable…

Un revolver, des résidus de poudre sur des mains… Un juge se voit immergé dans un triangle amoureux à travers la lecture de poèmes et de haïkus. 

De François-Henri Désirable j’avais lu sa merveilleuse enquête dans les pas de Romain Gary « Un certain M. Piekielny ».
Déjà en 2017 il m’avait bluffée par son intelligence littéraire.

Dans « Mon maitre et mon vainqueur » (merci Verlaine) l’auteur porte un regard des plus réalistes (et malgré tout fort original) sur la passion amoureuse. La vraie. La belle. La pire. La terrible parfois. Celle qui peut peut-être amener à commettre le pire. Celle qui parle à tous, assurément. 

Un roman récompensé par Le Grand Prix de l’Académie Française 2021 !
Je comprends le jury…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Gallimard) : 

« Le cahier, c’était la première chose que m’avait montrée le juge, quand tout à l’heure j’étais entré dans son bureau. Sous la couverture souple et transparente, on pouvait lire au feutre noir : MON MAÎTRE ET MON VAINQUEUR.
Sur les pages suivantes, il y avait des poèmes. Voilà ce qu’on avait retrouvé sur Vasco : le revolver, un cahier noirci d’une vingtaine de poèmes et, plus tard, après expertise balistique, des résidus de poudre sur ses mains.
Voilà ce qu’il en restait, j’ai pensé, de son histoire d’amour. »

« Les chemins du possible » de Marie Robert…

Cinq années ont passé depuis Le voyage de Pénélope… Une demande en mariage (mais pas que) et hop c’est reparti pour les multiples questionnements philosophiques ! 

Ce livre paru cette semaine, je l’attendais avec impatience.
J’ai tout lu de Marie Robert dont je vous ai déjà parlé et elle a su une nouvelle fois me questionner, me transporter, me faire réfléchir, me faire voyager… et me donner envie de lire ou de relire certains des grands penseurs du monde entier ! 

Lors de ces pérégrinations vous allez croiser Thoreau, Emerson, Freud, Husserl, Bergson, de Beauvoir, de Saussure, Lévi-Strauss, Arendt et Ricoeur… à Boston, Vienne, Paris, Genève, Sao Paulo, New-York, Athènes et Gizeh… 

« Les chemins du possible », les chemins de la vie : un pur bonheur de lecture philosophique, toujours aussi accessible à tous ! 

 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Flammarion) : 

« Tu veux l’intensité sans le risque. Tu veux la vie sans la mort. Tu veux le sublime sans la tempête. Tu veux l’amour sans le quotidien. Il y a cinq ans, tu as fui pour aller au-devant de toi-même, pour t’émanciper de tes carcans, et bonne nouvelle, tu as réussi. Mais maintenant, c’est à toi d’inventer une existence qui te convient. Entretenir la douleur est une autre manière de fuir. Il est temps de faire la paix avec tes fantômes et de trouver ton port. »

Ceci est une épopée. Entre Boston, Vienne, Paris, Genève, São Paulo et New York, Pénélope explore les chemins du possible en organisant des voyages philosophiques. Raconter et découvrir les grandes écoles de la pensée, c’est la meilleure manière de prendre possession de son monde, de vivre, d’agir et de reconstruire.

« Anne de Redmond » de Lucy Maud Montgomery…

Anne quitte l’Île du Prince Edouard pour rentrer à l’Université en compagnie de Priscilla, Charlie et Gilbert. Là-bas elle va nouer de nouvelles amitiés, voire plus… 

Ce troisième tome nous plonge de nouveau avec délice dans l’atmosphère tant appréciée des deux premiers. 

Partir de Green Gables, lieu si cher à son coeur, pour s’exiler dans une ville inconnue le temps d’études supérieures souhaitées. Anne va devoir faire face à des choix qui auront forcément un impact sur son destin de femme. 

Une lecture toujours aussi réjouissante !
Voir grandir et surtout mûrir Anne se révèle fort intéressant.
Vivement le prochain opus ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Monsieur Toussaint Louverture) : 

« Après Anne de Green Gables et Anne d’Avonlea, voici le troisième volume des aventures d’Anne Shirley, accompagné d’un journal inédit ! Nouvelle traduction du livre précédemment publié sous le titre Anne quitte son île. »

« Je n’ose ni parler ni bouger de peur que toute cette merveilleuse beauté s’évanouisse comme un silence brisé. » — Anne de Redmond

« Un temps pour le meurtre » de Jon Land…

Vingt cinq ans après sa toute première enquête, Jessica Fletcher est de nouveau sur le pont pour résoudre le meurtre d’une jeune femme dont le lien de parenté fait resurgir un certain passé.

Grady, Amos Tupper, Mortimer Metzger, Seth Hazlitt, Cabot Cove…  
Tous ces noms vous disent-ils quelque chose ?
Si oui c’est vous étiez donc fans de la série Arabesque (Murder, she wrote) et ce livre est obligatoirement pour vous !
Vous allez en effet adorer retrouver tous ces personnages mythiques et vous vous rendrez compte ô combien ils vous manquaient et que cela fait un bien fou ! 

Installez-vous confortablement.
Ce cosy mystery se dévore d’un seul coup et je vous challenge: tentez de résoudre le crime avant Jessica !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (City) : 

« Auteure de romans policiers à succès, Jessica Fletcher se trouve toujours au mauvais endroit au mauvais moment  : là où elle passe, il y a toujours quelqu’un qui trépasse  ! Un jour, elle donne une interview à une jeune journaliste et le lendemain, celle-ci est retrouvée morte, une balle dans la tête.

Il ne faut pas longtemps à Jessica pour découvrir que la jeune femme était la fille de la victime du premier meurtre sur lequel elle avait enquêté, vingt-cinq ans plus tôt. La première fois que le crime s’était invité dans sa vie  !

Rattrapée par son passé, Jessica prend les choses en main, car elle en est certaine  : le meurtrier va encore frapper. Heureusement, la détective amateur a non seulement une plume acérée, mais aussi l’esprit affûté et plus d’un tour dans son sac pour démasquer le coupable… »