Le Café des Chats (Paris)

En décembre 2015 je m’étais rendue à celui situé rue Michel Le Comte dans le Marais.
Force est de constater que je n’en avais jamais parlé ici (oubli total ! ).

Le concept ?
Les chats recueillis étaient soit abandonnés soit nés dans la rue.
Une partie des bénéfices du Café des Chats était reversée à la protection féline.

Les salles étaient jolies (pierres apparentes), mais cela sentait énormément les litières donc se restaurer dans ces conditions n’était pas forcément génial…

Depuis le lieu a fermé ses portes.

Cette semaine, je suis allée à la découverte du deuxième créé par la même enseigne, rue Sedaine dans le XIe (entre Bastille et Bréguet-Sabin).

Avec mes yeux de plus en plus affûtés, voici les plus et les moins que j’ai pu relever avec deux amies de la formation « Comportementaliste Félin – spécialiste du chat- » que nous suivons actuellement :

– mis à part un lavage des mains avec un gel hydroalcoolique désinfectant, aucune consigne est transmise ou rappelée à l’oral ce qui est vraiment fort étonnant. Du coup par exemple, les enfants présents dérangent trop souvent les chats qui dorment (nous avons dû intervenir à plusieurs reprises).
– aucun jouet est disponible. Le serveur a répondu à notre interrogation en nous disant, je cite : « les chats, ça dort » (OMFG?!). Les pauvres sont donc en totale hypostimulation. C’est assez affligeant.
– les chemins d’accès aux tablettes et en hauteur ne sont pas idéaux. Il faudrait les revoir pour le bien-être des chats.
– les gamelles (toutes classiques) sont proches des tables où s’installent les clients. Dans des zones de passage donc, ce qui peut considérablement les embêter.

malgré tout… 
+ de bonnes idées concernant quelques aires de repos : une chaise et un tiroir accrochés au mur
+ les chats ont été adoptés dans des associations de protection animale. Ils sont à demeure. C’est toujours mieux on va dire…

En dehors de l’environnement des petits félins, le service est en dessous de tout. Aucune considération est de mise. J’ai rarement vu ça dans ce type de lieu en principe convivial.

D’autres choses seraient à mentionner mais je préfère m’arrêter là.

Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas une adresse que j’ai envie de recommander malheureusement.
Si les propriétaires veulent des conseils, mes collègues de promotion et moi-même nous tenons à leur disposition… Les poilus méritent le meilleur à nos yeux !

Cette brève n’a pas été une partie de plaisir à écrire.

Je ne m’éclate pas à oser dire certaines choses.
Mais comment se taire lorsque le bien-être d’animaux est en jeu ?! 😿

© photographies (que j’ai oublié de mentionner) : Céline Huet-Amchin. 

Reprise (Acte II) !

Oui, oui, je suis vivante.
Deux semaines après ma dernière brève, me voici de retour une nouvelle fois !

Je ne pensais pas que ma formation « Comportementaliste félin, spécialiste du chat » serait intense au point de ne plus avoir de vie sociale, bloguesque et j’en passe…
Cela étant dit je suis ravie du sérieux de son organisation, du déroulé et de son contenu.
J’ai terminé les deux premiers modules. Youpiiiiiiii ! :D Avant de reprendre dans quelques semaines pour les quatre autres, j’ai des exercices à rendre, un premier grand examen à passer et mon mémoire à préparer. Sans parler des compléments à cette formation que je vais effectuer en mai et juin. Pas de quoi chômer !

Qu’ai-je donc fait depuis le 14 avril ?
Visite d’un refuge de chats en banlieue parisienne dans le cadre de mes études, Coon Nabuchodonosor a eu 2 ans (Joyeux Chatnniversaire à lui encore une fois !), j’ai suivi une nouvelle conférence Educhateur (« Tout pour un chat sans problème ») le samedi de Pâques avant de rejoindre Mon Brun en Bourgogne, j’ai rencontré trois petits rats adorables en cours, nos poilus m’ont activement soutenu dans mes révisions pour les différents tests que j’ai passés (ne pas oublier de leur dédier mon mémoire !) et j’ai enfin pris le temps aujourd’hui de déguster les chocolats rennais offerts par mes parents !

Voilà : vous savez tout, ou presque.
Je vais reprendre mes activités « normales » au fur et à mesure alors, à bientôt !

© photographies (que j’ai oublié de mentionner) : Céline Huet-Amchin. 

Reprise !

Un peu plus de sept jours se sont écoulés depuis notre retour d’Asie du Sud-Est et quelle semaine vient de s’écouler !

Tout d’abord et l’information est primordiale : LES POILUS SONT DE RETOUR après un aller-retour à Rennes samedi et dimanche derniers !
Avouez qu’ils vous avaient manqués…

Mise à part cela,  j’ai commencé lundi matin ma formation « Comportementaliste félin, spécialiste du chat » qui me fait retourner pour la bonne cause en salle de classe jusqu’en septembre dans le XIIIe arrondissement de Paris (et qui m’évite par la même occasion la « déprime post voyage »).
Cours et cas pratiques des plus intéressants avec huit autres personnes d’horizons divers mais animées d’une passion commune pour les greffiers : un vrai bonheur depuis mes études de Droit !
Je réfléchis déjà à mon sujet de mémoire, à rendre au plus tard fin août et emprunter la ligne 5 du métro me ravit pour l’instant quotidiennement (oui, oui, vous avez bien lu !)…

Un jet lag et une perte de voix plus tard (qui ont un chouille perturbé Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor), j’ai tout de même pu profiter de mon week-end comme il se doit et ainsi pu découvrir avec mon amie K (qui se reconnaîtra) le bien joli Sohan Café dans le XVIIIe où nous avons dégusté un bon brunch franco-iranien…

Puis après une chouette p’tite balade digestive le long du Canal Saint-Martin, retour à mes cours histoire de réviser ce que j’ai appris ces cinq premiers jours et avant de visiter un refuge pour chats en banlieue parisienne demain matin…

Belle fin de dimanche à tous !

© photographies (que j’ai oublié de mentionner) : Céline Huet-Amchin. 

Chiang Mai (Hang Dong) 3-4 avril 2019

De retour à notre camp de base où la Direction de l’hôtel nous a gentiment upgradés pour nos trois dernières nuits…

Avouons sans vouloir paraître ingrats que notre piscine privée est quelque peu…………………………….. froide à notre goût afin d’en profiter pleinement !!

Mardi soir, je me suis écroulée de fatigue à notre retour d’Elephant Nature Park après avoir dîné…

Hier : visite du wat non loin de notre hôtel qui nous faisait de l’oeil depuis un moment et où un monk est venu converser avec nous en anglais, visite d’un atelier de fabrication de céramiques en céladon à San Kamphaeng (très chouette !!), lunch à l’incontournable Catmosphère Cat Café (un peu déçue j’avoue par la petitesse du lieu qui compte 23 chats, où l’aménagement laisse quelque peu à désirer pour qu’ils puissent vivre leur vie de félins à part entière et où la protection vers l’extérieure n’est pas franchement assurée ), rafraîchissement à la Raming Tea House où nous avons eu la chance de croiser un joli p’tit écureuil, coucher de soleil en se baladant et marché de nuit de Chang Moi avant de rentrer à l’hôtel…

Aujourd’hui : repos, sens en éveil depuis notre terrasse, massage, apéritif-coucher de soleil avec le très sympathique Général Manager de l’hôtel…

Etant donné que pour revenir il faut savoir partir, réveil aux aurores demain pour notre avion à destination de Paris.
J’espère que vous en en avez pris plein les yeux pendant presque trois semaines et merci pour vos nombreux commentaires sur Instagram et le blog auxquels j’ai essayé de répondre en direct (modulo le décalage horaire).

Chiang Mai (Hang Dong) 18-20 mars 2019
Chiang Rai (Mae Chan) 21-23 mars 2019
Chiang Mai (Hang Dong) 23-24 mars 2019
Luang Prabang 25-30 mars 2019
Chiang Mai (Hang Dong) 30-31 mars 2019 (j’avais oublié de le publier ! )
Overnight à Elephant Nature Park ! (1er-2 avril 2019)

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Overnight à Elephant Nature Park ! (province de Chiang Mai, 1er-2 avril 2019)

Je vous en parlais il y a déjà cinq années de cela : Elephant Nature Park

Cette fois-ci, nous y avons passé 2 jours et 1 nuit !

Si le parc naturel s’est agrandi et continue toujours son développement afin de favoriser un habitat le plus naturel possible pour les 84 éléphants présents à ce jour, il accueille également 300 chats, 600 chiens, des hordes de buffles et même des singes !

Nous n’avons pas croisé cette fois la fondatrice Lek qui donnait des conférences en Australie, mais Jokia que je parraine va toujours aussi bien et j’ai été ravie de la revoir.

Donner/faire à manger aux éléphants, se promener avec eux, les admirer tout simplement, se réveiller le matin au son des barrissements : tout cela est somme toute unique !
L’expérience est à revivre, encore et encore…