« Les enquêtes d’Enola Holmes 1. La double disparition » de Nancy Springer…

Que se passerait-il si Madame Holmes (mère) disparaissait tout à coup sans crier gare? Et si Sherlock et Mycroft avait une………….. soeur qui refuse de se résigner sur l’éventuel sort de cette dernière et prend l’enquête en mains ?! 

Premier tome d’une série de livres qui a été adapté par Netflix, vous serez conquis par ce p’tit bout d’femme de quatorze ans qui n’a pas froid aux yeux.
Avec elle vous allez vivre une aventure à faire pâlir d’envie Sir Arthur Conan Doyle…

Nul doute que vous passerez un bon moment terriblement efficace en vous plongeant dans cette toute première enquête ! Et je prends les paris : vous serez assurément tenté (tout comme moi) de poursuivre votre lecture avec les autres opus. C’est charmant et totalement IRRÉSISTIBLE.

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Nathan) : 

« Ceux qui disent que Sherlock Holmes est le meilleur détective du monde ignorent encore l’existence de sa soeur : Enola Holmes !

1888. Le jour où Enola Holmes découvre que sa mère a disparu, elle pressent qu’elle seule pourra la retrouver. Elle qui a grandi libre, est alors soumise par ses frères à l’apprentissage des bonnes manières d’une lady, puis expédiée droit vers un pensionnat de jeunes filles. Mais la chère enfant a du cran et de la ressource et elle échappe à son détective de frère, plogeant dans les basfonds de la capitale… »

 

« Bal tragique à Windsor » de S.J. Bennett

La Reine reçoit au Château de Windsor. À la suite d’une soirée, le corps d’un pianiste russe est retrouvé dans une des chambres. Pendu dans un placard. OH MY DEAR! Et il y  a pire : il est (pratiquement) nu.  SHOCKING! (à en faire tomber sa cup of tea) Ni une ni deux The Queen herself, à l’aube de ses 90 printemps, décide de prendre en main l’enquête à sa façon… 

L’histoire de ce livre truffé d’humour so british est tellement efficace que le lecteur s’en délecte de manière complètement décomplexée.
Cerise sur le muffin : on a même l’impression au fil de sa lecture de rentrer dans l’intimité de cette famille royale qui nous fascine tant. 

C’est le premier tome d’une série cosy mystery intitulée « Sa majesté mène l’enquête ».
Il est totalement irrésistible.
Vivement le second tome ! 

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Les Presses de la Cité) : 

« Retrouvez Elizabeth II dans une nouvelle série de cosy crimes : «Sa Majesté mène l’enquête»
Quand Miss Marple rencontre The Crown !
 
Windsor, printemps 2016. La reine Elizabeth II s’apprête à célébrer ses 90 ans et attend avec impatience la visite du couple Obama. Mais au lendemain d’une soirée dansante au château, un pianiste russe est découvert pendu dans le placard de sa chambre, quasiment nu.Shocking!
Lorsque les enquêteurs commencent à soupçonner son personnel d’être impliqué dans cette sordide affaire, Sa Majesté, persuadée qu’ils font fausse route, décide de prendre les choses en main. Mais être reine a ses inconvénients, et notamment celui de ne pas passer inaperçue. C’est donc Rozie, sa secrétaire particulière adjointe, qui va l’aider à démêler ce sac de noeuds… God save the Queen du cosy crime ! »

« Les dames de Marlow enquêtent : Mort compte triple » de Robert Thorogood…

Un soir, Judith Potts, 77 ans, créatrice de mots croisés qui prend un plaisir certain à se baigner toute nue dans la Tamise, entend un cri puis un coup de feu provenant de l’autre côté du fleuve. Pour elle ni une ni deux cela ne fait aucun doute : il y a eu un meurtre ! La police étant dubitative, elle s’empare de l’enquête… 

Le livre paraît aujourd’hui ! 
C’est un cosy mystery (genre que j’affectionne particulièrement) non seulement irrésistible mais aussi terriblement efficace. Vous allez avoir du mal à y résister… 
Cerise sur le gâteau : en cette période de déconfinement entamé, je prends les paris qu’il vous donnera envie de découvrir cette charmante petite bourgade so bristish de Marlow.

Alors si comme moi vous aimez l’ambiance anglaise, les personnages hauts en couleur, les enquêtes sans trop d’horreurs décrites, les lectures faciles qui font du bien entre des ouvrages plus sérieux, le thé mais aussi parfois des breuvages un peu plus forts, ce livre est pour vous. 

VIVEMENT les prochains tomes…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (La Martinière) : 

« La nouvelle série « cosy mystery » pour prendre la relève des Enquêtes d’Agatha Raisin de M.C. Beaton ! Une veille dame atypique et irrévérencieuse, Miss Potts, 77 ans, qui manie mots croisés et verres à whisky, assiste éberluée à un meurtre. Personne ne croit son témoignage ? Elle décide de mener l’enquête en compagnie de deux enquêtrices délurées. Une héroïne délicieusement excentrique, entre Miss Marple et Capitaine Marleau, qui a passé l’âge qu’on lui marche sur les pieds ! Drôle et savoureux.

C’est drôle, c’est exquis, c’est anglais !
Quand Miss Marple rencontre le Capitaine Marleau : la série phénomène dont vous ne pourrez plus vous passer.

Dans la petite ville de Marlow, en Angleterre, Judith Potts, 77 ans, mène la vie qui lui plaît. Elle boit un peu trop de whisky et se baigne toute nue dans la Tamise, et alors ? Au pays des excentriques, elle est la reine !
Un soir, elle entend, provenant de la maison de son voisin, un cri suivi d’un coup de feu. Elle en est sûre : un meurtre a été commis. Mais la police ne la croit pas. Pas d’énigme sans solution pour Judith Potts ! La vieille anglaise passionnée de mots-croisés va se lancer dans l’enquête avec, à ses côtés, Becks, la femme du vicaire, et Suzie, la promeneuse de chien et commère attitrée de Marlow.
Vous reprendrez bien un nuage de crime avec votre thé ?

Robert Thorogood est le créateur et scénariste de la série TV à succès Meurtres au paradis, suivie par 5 millions de téléspectateurs en France. Avec cette première enquête des Dames de Marlow, il donne vie à une héroïne qui déchire tout : Judith Potts ! »

« Komodo » de David Vann…

Tracy quitte momentanément  ses enfants et son mari et part sur l’île de Komodo en Indonésie rejoindre son frère Roy avec sa mère. Au fil des plongées, les tensions familiales et personnelles vont (re)faire surface jusqu’à un certain point de non retour… 

L’immersion made in David Vann est palpable dès les premières lignes qui donnent envie d’avaler le livre d’une traite afin de connaître le pourquoi du comment (n’insistez pas, je ne dévoilerai rien). 
Si dans 99% des pages nous retrouvons bien l’atmosphère propre à l’auteur, le dénouement final pourra surprendre les lecteurs initiés !

Un roman prenant et inquiétant de bout en bout. 

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Un GRAND MERCI à Léa pour cette lecture dans le cadre du Picabo River Book Club et aux éditions Gallmeister

Note de l’éditeur (Gallmeister) : 

« Sur l’invitation de son frère aîné Roy, Tracy quitte la Californie et rejoint l’île de Komodo, en Indonésie. Pour elle, délaissée par son mari et épuisée par leurs jeunes jumeaux, ce voyage exotique laisse espérer des vacances paradisiaques : une semaine de plongée en compagnie de requins et de raies manta. C’est aussi l’occasion de renouer avec Roy, qui mène une vie chaotique depuis son divorce et s’est éloigné de sa famille. Mais, très vite, la tension monte et Tracy perd pied, submergée par une vague de souvenirs, de rancoeurs et de reproches. Dès lors, un duel s’engage entre eux, et chaque nouvelle immersion dans un monde sous-marin fascinant entraîne une descente de plus en plus violente à l’intérieur d’elle-même, jusqu’à atteindre un point de non-retour. 
Avec ce portrait trouble d’une femme en apnée, David Vann confirme son immense talent pour sonder les abysses de l’âme humaine. »

« La chronique des Bridgerton » de Julia Quinn…

Une mondaine, la mystérieuse Lady Whistledown, chronique en détails (plus que croustillants), pour le meilleur et pour le pire (bien évidemment),  la vie des membres de la dynastie des Bridgerton, famille très en vue dans la haute société londonienne du XIXe siècle. 

Dans ces deux tomes (le premier a été adapté en mini-série sur Netflix fin décembre dernier), ce sont Daphné (qui fait son entrée dans le monde) puis son frère Anthony (l’héritier du titre) qui font l’objet de toutes les attentions. 

Amoureux de l’atmosphère anglaise, orphelins de Downton Abbey, cette saga est assurément pour vous ! 
Le côté Gossip Girl totalement assumé est, qui plus est, absolument irrésistible ! 

Oui c’est de la romance, mais fort bien orchestrée il faut avouer. 
Inutile donc de vouloir y résister et faites-vous plaisir : vous allez adorer cette chronique complètement addictive.
Pour information, les tomes 3 & 4 vont paraître tout bientôt… 

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (J’ai Lu) : 

« Très chers lecteurs, quelle saison !
Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu’à l’épilogue d’un romantisme échevelé.
Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu’Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi. Hélas, l’élue a une sœur odieuse qui s’oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte.
Cela nous promet bien des péripéties.
Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer !
Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1813″