« Anne de Redmond » de Lucy Maud Montgomery…

Anne quitte l’Île du Prince Edouard pour rentrer à l’Université en compagnie de Priscilla, Charlie et Gilbert. Là-bas elle va nouer de nouvelles amitiés, voire plus… 

Ce troisième tome nous plonge de nouveau avec délice dans l’atmosphère tant appréciée des deux premiers. 

Partir de Green Gables, lieu si cher à son coeur, pour s’exiler dans une ville inconnue le temps d’études supérieures souhaitées. Anne va devoir faire face à des choix qui auront forcément un impact sur son destin de femme. 

Une lecture toujours aussi réjouissante !
Voir grandir et surtout mûrir Anne se révèle fort intéressant.
Vivement le prochain opus ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Monsieur Toussaint Louverture) : 

« Après Anne de Green Gables et Anne d’Avonlea, voici le troisième volume des aventures d’Anne Shirley, accompagné d’un journal inédit ! Nouvelle traduction du livre précédemment publié sous le titre Anne quitte son île. »

« Je n’ose ni parler ni bouger de peur que toute cette merveilleuse beauté s’évanouisse comme un silence brisé. » — Anne de Redmond

« La malédiction de Highmoor » d’Erin A.Craig…

Bienvenue à Highmoor, superbe manoir sur lequel soufflent les embruns. Les filles du Duc Thaumas semblent confrontées à un funeste sort : elles meurent les unes après les autres… Est-ce vraiment dû à la malédiction comme semble le marteler la rumeur ou autre chose ? Qui est derrière tous ces meurtres ?

Au-delà de cette histoire qui joue avec nos nerfs, Erin A.Craig campe une atmosphère incroyable.
Entre rêve et réalité le lecteur est plongé dans une histoire terriblement addictive et a hâte de comprendre le pourquoi du comment.
Les suppositions vont bon train tout au long des pages tournées.

Roman jeunesse ? Thriller ? Roman fantastique ? « La malédiction de Highmoor » est un peu aux confins de tout cela.
Si vous aimez l’air iodé, les lieux et les personnages énigmatiques,  laissez-vous envoûter ! 

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Casterman) : 

« Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le duc Thaumas a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie…
L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En enquêtant sur le tragique accident de sa sœur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent jusqu’à l’aube, comme envoutées.
Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses sœurs d’y perdre la vie…

Librement inspiré du conte des frères Grimm Le Bal des douze princesses, ce roman de fantasy aux accents horrifiques rappelle les films de Guillermo del Toro et l’atmosphère vénéneuse de Rebecca de Daphné du Maurier. »

« La maison au milieu de la mer céruléenne » de T.J Klune…

Linus Baker est un agent du Ministère de la Jeunesse Magique. Son travail est de s’assurer que les enfants dans les orphelinats jouissent d’un certain bien-être. Un jour, il est convoqué par les Cadres Extrêmement Supérieurs qui lui confient une mission secrète : se rendre sur l’Ile de Marsyas dans une maison où résident six enfants dangereux encadrés par Arthur Parnassus et rédiger un rapport sur le lieu et ses occupants… 

Au-delà d’une histoire fort réussie qui nous immerge dans un ailleurs énigmatique et envoûtant, l’écrivain s’empare avec brio d’un sujet peu traité en littérature jeunesse et qui est plus que nécessaire étant donné l’évolution de notre société.
Je ne peux pas vous dire quoi car ce serait tout dévoiler ou presque… 

Amoureux des personnages extraordinaires et des lieux enchanteurs, ce livre est pour vous.

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (De Saxus) : 

« Une île magique. Une mission dangereuse. Un secret brûlant.

Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. À quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu’agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s’assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.

Mais lorsqu’il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l’île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.

Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l’établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l’île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés.

À mesure qu’il découvre d’incroyables secrets et qu’il se rapproche d’Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur. »

« Les enquêtes d’Enola Holmes 1. La double disparition » de Nancy Springer…

Que se passerait-il si Madame Holmes (mère) disparaissait tout à coup sans crier gare? Et si Sherlock et Mycroft avait une………….. soeur qui refuse de se résigner sur l’éventuel sort de cette dernière et prend l’enquête en mains ?! 

Premier tome d’une série de livres qui a été adapté par Netflix, vous serez conquis par ce p’tit bout d’femme de quatorze ans qui n’a pas froid aux yeux.
Avec elle vous allez vivre une aventure à faire pâlir d’envie Sir Arthur Conan Doyle…

Nul doute que vous passerez un bon moment terriblement efficace en vous plongeant dans cette toute première enquête ! Et je prends les paris : vous serez assurément tenté (tout comme moi) de poursuivre votre lecture avec les autres opus. C’est charmant et totalement IRRÉSISTIBLE.

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Nathan) : 

« Ceux qui disent que Sherlock Holmes est le meilleur détective du monde ignorent encore l’existence de sa soeur : Enola Holmes !

1888. Le jour où Enola Holmes découvre que sa mère a disparu, elle pressent qu’elle seule pourra la retrouver. Elle qui a grandi libre, est alors soumise par ses frères à l’apprentissage des bonnes manières d’une lady, puis expédiée droit vers un pensionnat de jeunes filles. Mais la chère enfant a du cran et de la ressource et elle échappe à son détective de frère, plogeant dans les basfonds de la capitale… »

 

« Retour à Winterhouse Hôtel » de Ben Guterson…

Elizabeth retrouve Norbridge, Freddy, Leona et découvre de nouveaux clients intrigants pour de nouvelles aventures toujours aussi magiques, énigmatiques et livresques en parallèle de l’évolution de sa situation familiale.
Au programme dans ce second tome ? Découvrir les passages secrets de l’hôtel… 

Quel bonheur d’avoir pu retrouver l’atmosphère enneigée de Winterhouse Hôtel !
Ben Guterson a su créer un univers et des personnages aussi intéressants et attachants les uns que les autres. L’histoire reste toujours autant addictive. 

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Wiz, Albin Michel) : 

« Après des mois d’attente, Elizabeth est enfin de retour à Winterhouse Hôtel !  Elle apprend avec bonheur que Norbridge a finalement réussi à prouver qu’il est bien son grand-père, elle va donc s’établir à l’hôtel pour de bon ! Toute à sa joie de retrouver Freddy et sa bibliothèque chérie, Elizabeth n’en remarque pas moins quelques bizarreries… Qui est cette Elana qui l’assaille de questions ? Que signifient les mots gravés sur le sceau de Winterhouse Hôtel ? Pourquoi la tombe de Gracella est-elle introuvable au cimetière de la ville ? Autant de mystères à résoudre dans l’atmosphère envoûtante de Winterhouse Hôtel !
À partir de 10 ans »