Festival de Sculpture (Mourède, Gers, 2018)

Décidément je me rends compte que je vais à ce Festival tous les deux ans, et ce sans que cela soit voulu.

La plupart des créations sont toujours originales (d’autres un peu plus inspirées), mais comme déjà mentionné dans ma précédente brève de 2016 toujours aussi trop chères à mon goût malheureusement.
Je ne sais pas comment tout un chacun peut essayer de soutenir les différents artistes du coup…

Une parenthèse culturelle gersoise des plus agréables.
Si vous êtes dans le coin, vous avez jusqu’à demain pour en profiter !

L’Amandine (Agen)

Bon, au départ, nous ne devions pas atterrir là.
Mais mon chouchou (pardon) était fermé et grand bien nous en a pris côté choix !

J’avais déjà eu l’occasion d’y déjeuner avec mes parents mais samedi dernier nous y étions pour un Tea Time avant que j’embarque dans le TGV direction Paris.

L’accueil est chaleureux (vive le Sud-Ouest! ), les gourmandises maison (le lieu est réputé pour ses cookies et je confirme : ce sont des tueries !).
J’ai pris le thé glacé aromatisé du jour (et tout à coup je me sens seule au monde en pianotant sur mon clavier : je ne sais plus du tout vous détailler le mélange mais il était de bonne facture. L’Amandine travaille avec la maison Betjeman & Barton pour information).

Un moment bien sympathique en tout cas.
L’endroit est très couru, et l’on comprend pourquoi !

Tea Time L'Amandine Agen France

L’Amandine
46 Rue Molinier
47000 Agen

05 53 66 89 33

NDLR. Je tague la brève dans le Gers mais Agen est dans le Lot-et-Garonne…

Le Gers, ce doux parfum de mon enfance…

C’était la semaine dernière…

P’tit coin de paradis (en France) depuis ma plus tendre enfance, je l’ai toujours connu.
Selon les âges, les années et les disponibilités, avec plus ou moins d’assiduité.

Le Gers ce sont les vignes, les jolies balades, les lézards sur les murs, les chauve-souris derrière les volets, le marché de Vic-Fezensac, le foie gras (pas bien oui je sais mais j’avoue avoir du mal à m’en passer), les merveilles, les tuiles aux amandes, la croustade, le fromageon, le BBQ de mon Papou, les bons plats de ma Maman, l’Armagnac, les réveils donnant sur la campagne, le silence, le lieu préféré de nos poilus pour leurs vacances et j’en passe…
Sans oublier la librairie Martin-Delbert, L’Amandine ou Le Patio (lorsqu’il est ouvert) et la gare à Agen (étant donné que je ne conduis pas) même si dans ce cas nous sommes dans le Lot-et-Garonne.

Je ne sais pas encore combien de temps cela va durer, mais c’est toujours un bonheur d’y aller !

Retrouvailles & bol d’air gersois…

Il y a presque un mois désormais (oui déjà et ouiiiiiiii, je sais, je suis complètement à la bourre encore une fois ! Je ne veux même pas parler du retard abyssal de mes brèves littéraires… ), je retrouvais nos chers poilus en vacances dans le Gers deux jours après notre retour d’Asie.

L’occasion pour moi de vous (re)dire que les chats sont vraiment mieux « chez eux » ou dans des endroits qu’ils connaissent et qu’ils apprécient vraiment pendant les vacances de leurs humains.
Au passage j’en profite aussi pour remercier une nouvelle fois mes parents, cat-sitters formidables mais ça je le savais…

Pas de « j’t’ai pas vue pendant trois semaines, j’te fais la gueule ».
Je ne sais pas si pour vous c’est pareil dans ce cas là mais pour ma part ils ont été comme d’habitude et comme si de rien n’était dès qu’ils m’ont revue.

Ce week-end en semaine (merci la grève SNCF ) court mais des plus agréables a été pour moi l’opportunité :

1/ de profiter de ma Maman et de mon Papou que je ne vois pas assez à mon goût…
A noter que le trajet Paris-Bordeaux ne dure plus que 2h maintenant. Il y aura certainement plus de descentes je pense du coup,  en tout cas dès que cela sera possible…

2/ de déjeuner à La Table des Cordeliers qui est toujours aussi bonne…

3/ d’admirer le jardin de mes parents qui est toujours aussi beau !

4/ de déguster les fraises succulentes du marché…

C’est toujours ça d’pris parce que je n’ai pas fait grand chose de plus (j’étais bien crevée par le jet lag).

J’avoue que je serais bien restée mais je ne pouvais malheureusement pas (boulot oblige).

Le retour en TGV s’est très bien déroulé.
Les poilus ont été sages comme des images dans leurs sacs de transport Ibiyaya et j’ai pu tester au passage la résistance des tablettes ! >^.^< >^.^<

A notre arrivée, nous étions attendus comme il se doit sur le quai par Mon Brun…

A très vite mon p’tit coin de Gascogne adoré !

Douceur de vivre à la gersoise…

Pour cause d’Atelier fermé pendant deux semaines en août, j’ai pris la tangente (verte) et je suis descendue dans le Gers chez mes parents.
Loin de tout le monde, et surtout de Paris…

Au passage, les IDTGV proposent désormais la gamme de thés Columbus.
Le thé vert à la menthe est franchement pas mal (mais dans cette catégorie, il faut avouer que c’est plutôt facile ).

J’ai pu profiter d’une de mes nièces à qui j’ai appris l’aquarelle et à boire du bon thé, continuer mon carnet de voyage spécial Sud Ouest, bénéficier d’une escapade de trois  jours dans les Pyrénées; j’ai lu, chiné, je suis allée admirer des sculptures (Festival à Mourède), je me suis un peu occupée de mon blog et parfois, le soir, le ciel a accepté de jouer les artistes…
Le réveil était naturel, les p’tits plats préparés par ma Maman toujours aussi bons et j’ai pris le temps………………………de vivre, tout simplement !
Et Jayavarman aussi (enfin lui, c’est tous les jours… )

La reprise, c’était lundi.
Et bientôt de nouveau l’Asie !