Le Bénéfique et Miel Factory…

La semaine dernière avait lieu l’évènement Le Bénéfique en association avec Miel Factory.

Deux très belles marques…

Avec Le Bénéfique, vous n’aurez pas de feuilles réduites en poudre : terminé les pisse-mémé et bonsoir les infusions élégantes !
Vous aurez des tiges, manuellement et minutieusement récoltées, sélectionnées et assemblées avec un p’tit drapeau mentionnant le nom de la plante en question. C’est tellement joli que je vous fais la promesse suivante : vous ne préparerez plus vos breuvages comme avant et vous prendrez du plaisir à les servir tel quel, que ce soit à vous ou à vos invités.

Avec Miel Factory, un voyage des sens sera au rendez-vous !
De France et du monde entier (les murs m’ont fait rêver), ils sauront vous régaler avec leurs miels et les produits dérivés complètement dingues qui vous donneront envie de cuisiner (miel à la truffe blanche, vinaigre au miel…).

Les deux équipes étaient fort sympathiques et pas avares de conseils et de partages côté retours d’expériences.
Savez-vous par exemple que le miel perd toutes ses vertus si vous le plongez dans l’eau trop chaude de l’infusion ? J’ai appris à le déguster en parallèle…

Une belle fin de journée c’était. Comme je les aime.

Belles dégustations à tous !

Je connaissais Le Bénéfique pour avoir découvert « La Sauge » dans une box Envouthé. J’adore leur « Tilleul » en particulier.
Pour Miel Factory c’était une première. Je me suis offert « Litchi » leur miel de Thaïlande qui me régale depuis chaque matin au petit déjeuner…

Encore un GRAND MERCI à Amandine qui se reconnaîtra…

Thé-ritoires (Paris)

Il existe des lieux qui ressemblent tellement à tout ce que vous aimez qu’ils résonnent comme une évidence une fois la porte poussée…

Cela faisait TRÈS longtemps que je souhaitais découvrir Thé-ritoires.
Le personnage d’Arnaud Bachelin m’intriguait : archéologue de formation, désormais consultant, expert et historien du thé. Mais aussi un remarquable hôte qui saura vous accueillir 5 rue de Condé dans le VIe arrondissement à Paris.

L’ambiance est cosy à souhait.
Tout est parfaitement pensé et côté décoration (qui est à mes yeux d’une beauté absolue) et côté confort (grands fauteuils moëlleux et tables).

J’y avais rendez-vous pour un déjeuner avec mon amie hautboïste.
De ce que nous avons dégusté, nous avons tout aimé (tartes salées aubergines/cottage cheese – champignons/cheddar, scone et brioche/crème/myrtilles sauvages).
Les quantités très raisonnables en assiettes permettent de succomber à plusieurs gourmandises proposées…
La très belle carte de thés vous transporte selon vos goûts où vous désirez. Ils sont infusés dans les règles de l’art. J’ai ainsi pu goûter le merveilleux thé bleu/noir « Numéro 105 » (thé des rochers aux notes fruitées) et mon amie le « Kukicha vert » (tiges vertes du Japon, excellent lui aussi).

Thé-ritoires s’est révélé être un très beau voyage des sens, comme je les apprécie.
C’est un lieu magique, féérique, qui a une âme. Une vraie. Il vous donne envie d’oublier le temps, les agitations inutiles. Il vous donne envie de profiter, de déguster, de lire, de discuter, de partager, de vous envoler…
Et là, vous vous mettez à rêver : recréer le Cercle des poètes disparus, inviter J.K Rowling pour des lectures d’Harry Potter, Kate et Meghan pour un Tea Time so british… 

Arnaud Bachelin est très disponible et quelqu’un avec qui j’ai pris beaucoup de plaisir à converser… Nous avons évoqué le thé bien sûr, mais pas que.
En partant je me suis rendue dans une librairie pour m’offrir « Un thé chez les tigres » de Gilles Brochard dont il a su me parler comme il le fallait. 

C’était hier, et j’éprouve déjà un manque.
Le renard est décidément rusé. Il me tarde d’y retourner…

Ouvert du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30
01 42 03 31 51

En aparthé

Il y a plusieurs mois désormais, mon amie Geneviève du blog  Mémo Emoi  m’a envoyé du thé d’une maison lyonnaise que je ne connaissais pas du tout : En aparthé.

J’ai donc pu tester :
Bohème Bio : un thé vert au jasmin, à la lavande et à la vanille
Bleu Lagon : un thé vert au pamplemousse et à la goyave
Fruits du Verger Bio : un thé noir à l’abricot et au romarin

Non seulement Geneviève a choisi fort à propos en terme de goûts mais encore ces liqueurs (au-delà de la qualité indéniable des feuilles et arômes sélectionnés) se sont révélées excellentes, que ce soit en infusions chaudes et froides (un bon point à mes yeux).

Ce fût, vous l’aurez compris, une bien jolie découverte.
Et comme ils ont une boutique en ligne, je vais pouvoir me réapprovisionner…

Belles dégustations à tous et un GRAND MERCI renouvelé à toi Geneviève !

12 juin 2018…

Geneviève est une coquine : elle a réitéré !

Tout est une nouvelle fois fort délicieux en bouche, avec une mention spéciale pour le Oolong

Les jardins d’Osmane (2e partie)

Le 28 janvier dernier a donc eu lieu comme prévu un p’tit évènement théiné comme je les apprécie à la boutique Caron (32 rue Notre-Dame de Nazareth à Paris)…
Et c’était fort sympa !

Ont répondu à l’appel :
– Sarah alias My cup of tea (serial organisatrice)
– Chloé alias Somewhere Over the Teapot
– Estelle alias Volutes Tea
– Adeline alias Thé + Toi
– Valentine alias Thé Café Scones
– Mathilde alias Instabouchefine

Nous avons été très bien accueillies par toute l’équipe du lieu, et particulièrement par Julie qui s’occupe du marketing  et de la communication ainsi que par Kevin.

Pour ma part ce n’était pas une découverte (lire ou relire Les jardins d’Osmane (1ère partie)) mais les réponses à nos questions confirment qu’ils font tout pour se développer « proprement » et en toute transparence afin que le thé soit de qualité, comme il se doit.
La matinée m’a permis de tester leur Milky Oolong (que je me suis empressée de resavourer chez moi en rentrant) et leurs Aiguilles d’Argent que je n’avais pas eu l’occasion de goûter jusqu’ici. De belle facture tous les deux.

Bref des Jardins d’Osmane j’aime leur sérieux, l’ambiance enchanteresse ainsi que la qualité indéniable de leurs thés.
Je continuerai donc à vous recommander vivement cette maison et j’espère que nous aurons la possibilité lors d’une prochaine rencontre de pouvoir échanger avec la fondatrice Anne Caron.

Encore merci à eux, ravie d’avoir revue une partie de la Team Tea Addicts et bravo à L’Atelier des Lilas qui nous a régalé côté gourmandises (sans gluten, sur le principe d’accords mets / thés).

Belles dégustations à tous !

Les jardins d’Osmane (1ère partie)

Les thés de la maison Caron, cela fait un moment que je les connais grâce à A l’unithé (depuis avril 2014 pour être exacte).
Vous avez donc indirectement entendu parler des Jardins d’Osmane si vous me suivez…

J’ai, toute modestie mise à part (il faut bien se lancer des fleurs parfois), été une des rares (on pouvait nous compter sur les doigts de la main sincèrement) à mettre sur le devant de la scène cette marque (plutôt connue pour ses cafés) côté blogs et réseaux sociaux, notamment avec mes deux chouchous : le Thé vert à la menthe et le Genmaicha.

Depuis peu (2016 pour être précise), le packaging a fait peau neuve avec un bien joli visuel, des appellations plus marquées et un univers enchanteur.
Du coup, tous les amateurs de thé commencent à en parler.
CQFD.
Tant mieux bien sûr ! Mais cela me fait sourire…
En grande amoureuse de la littérature et donc des histoires, je vous laisse découvrir sur leur site le conte qui se cache désormais derrière ce portrait devenu emblématique.

Sur les 22 thés et infusions proposés, j’ai pu goûter à ce jour en dehors des deux précédemment cités :

* Earl Grey (thé noir de Ceylan, Bergamote)
* Rêve étoilé (Oolong, vanille, noix de coco)
* Rouge gourmand (thé vert, Oolong, fruits rouges)
* Saveur de Russie (thé noir, écorces d’orange et de citron, bergamote, citron, pétales de tournesol et de bleuet)
* Thé au jasmin (thé vert de Chine, fleurs de jasmin)
* Thé blanc abricot (thé blanc Bai Mu Dan, thé vert, abricot, fleurs de camomille)
* Thé vert exotique (thé vert sencha de Chine, fruits exotiques, papaye)
* Thé des 1001 nuits (Oolong, thé noir, pétales de rose et fleurs d’oranger)
* Christmas Tea (thé noir de Ceylan, cannelle, gingembre, cardamome)

Je n’ai pas eu le temps de tous les chroniquer, mais côté qualité il n’y a vraiment rien à redire si ce n’est que c’est toujours autant de belle facture.
Après, c’est une question de préférences, propres à chacun.
J’aimerais juste en savoir un peu plus (historique, transparence en terme de récoltes) pour pouvoir vous en dire un peu plus.
Et la vie fait plutôt bien les choses : je vais avoir l’occasion de les rencontrer le 28 janvier prochain (Les jardins d’Osmane 2e partie)…
Je vous en ferai donc un feedback complet, avec un plaisir certain.

Restez connectés, et belles dégustations à tous d’ici là !

Sarah (My cup of tea) initiatrice de la rencontre du 28, a fait des recettes à base de deux de leurs thés.
Je vous propose d’aller vous régaler à la lecture des Sablés des 1001 nuits et de la Galette de la Princesse Osmane !