Stéphane Garnier & Aristide !

Hier après-midi, au n° 11 de la rue Ambroise Thomas dans le IXe arrondissement à Paris, Stéphane Garnier dédicaçait son best-seller (réédité en édition limitée) « Agir et penser comme un chat » ainsi que son dernier livre « Le chat en 500 citations« , le tout aux Editions de l’Opportun à l’hôtel pour félins urbains Aristide !

L’occasion de rencontrer l’auteur aux 60 000 exemplaires vendus (mazette !) désormais traduit dans plus de 20 pays ET de visiter ce lieu qui est bien mieux qu’une pension à mes yeux…

J’ai trouvé l’écrivain  très sympathique parce qu’hyper accessible et modeste malgré son succès en librairie et l’accueil sur place des plus agréables.

Pour les humains des poilus :
– « Agir et penser comme un chat » est une étude poussée des vibrisses sur pattes bourrée de conseils précieux et astucieux à appliquer au quotidien (à la maison, au travail, avec ses amis et j’en passe).
– « Le chat en 500 citations » est une anthologie géniale pour tous les passionnés de jolies phrases sur le sujet.
Les deux livres sont agrémentés de jolies illustrations et le format du deuxième est irrésistible.
Noël approche… N’hésitez pas une seconde à les mettre sous le sapin !

Pour les poilus :
Cet hôtel (fort joli) unique et insolite est assez bluffant !
Tout est pensé comme il se doit, que ce soit en terme d’architecture, de décoration, de conception, de personnel (assistants vétérinaires diplômés), de sécurité, d’hygiène…
A ce jour, je n’ai pas eu l’occasion de le faire tester à Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor que je préfère faire garder chez nous  eux (on dit toujours que c’est préférable) mais je n’hésiterai désormais pas si nous n’avons pas nos solutions traditionnelles de cat-sitting (amis, parents ou Chapacha).

Cerise sur le gâteau : le corner « boutique » de l’hôtel est topissime ! Je vous le recommande vivement…

Notre arrivée au Sunrise Premium Resort de Hoi An…

Nous voici arrivés au centre du Vietnam sur la côte (mer de Chine) après 1h20 de vol pour découvrir Hoi An et Hué principalement.

Rien de bien spécial aujourd’hui si ce n’est du temps pour nous.
Pas de visite particulière à part celle de l’hôtel qui nous accueille jusqu’à vendredi matin.

@ demain pour mon billet sur Hué, ancienne capitale impériale classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco !

Mes premiers pas au Vietnam…

Et me voici pour la toute première fois au Vietnam !

Notre périple commence par Hanoi…

Dès la sortie de l’aéroport, nous sentons qu’il fait moins chaud qu’à Bangkok mais quel taux d’humidité !

Nous prenons nos marques au MK Premier Boutique Hotel, situé en plein coeur du vieux Hanoï et de ses 36 rues (fascinantes !) dont chacune est spécialisée dans la vente d’une marchandise particulière (bambous, vaisselle, vêtements…).
Je suis ravie de cet emplacement.
La chambre est très agréable et le personnel adorable ! (je recommande cette adresse)

Après notre installation, nous sommes allés découvrir le quartier et là, c’est épique : les deux roues sont rois, puis les viets et leurs animaux en tout genre, puis les cyclos. Sans parler de quelques voitures.
Et les piétons dans tout cela ?
Eh ben vous vous débrouillez comme vous pouvez !!!

Les hanoïens vivent dehors (encore plus que les bangkokiens).
On peut même les croiser en pyjama en pleine journée ! (oui oui oui)
Cela offre à la fois un spectacle vivant des plus étonnants, des plus drôles, des plus bruyants mais des plus attachants.

Nous avons fait 9 km l’air de rien (bon d’accord, un foot massage aussi O:-)).
Je suis rentrée avec un sentiment de crasse d’enfer sur moi mais ravie !

Nous avons eu la chance d’essuyer quelques gouttes d’eau mais pas suffisamment pour nous rafraîchir !

Notre premier repas local a été composé – outre les deux petites brochettes grignotées dans la rue – de nems (rien à voir avec ceux que l’on mange en France !) et de salades à la papaye et à la mangue, le tout accompagné de thé (boisson préférée des locaux) au gingembre et à la citronnelle pour moi (<3 !) et de lime juice pour Mon Brun.

Nous sommes allés nous balader de nouveau un peu suite à cela puis, dodo !

@ demain

Berlin : la force de l’Art face à l’Histoire…

David Bowie disait en parlant d’elle :

« The greatest cultural extravaganza that one could imagine. »

« La plus grande extravagance culturelle qu’on puisse imaginer. »  

Avec la « fascination » (je n’arrive pas à trouver un terme plus approprié) que j’éprouve vis-à-vis de la période 39/45, découvrir cette ville emblématique faisait partie des choses que je ferais forcément un jour.

Nous y sommes donc allés en novembre 2014 avec Mon Brun y passer un week-end prolongé.

Berlin s’est révélé être à mes yeux une ville intrigante, mystérieuse, d’où se dégage cette atmosphère historique si particulière et où l’Art rend l’indicible acceptable à la vue…

J’avoue avoir eu un faible pour la magnifique Ile aux Musées classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco…

Et puis le hasard a fait que, dans une rue, j’ai découvert la maison de thé Paper & Tea

J’avais sélectionné l’hôtel  Waldorf Astoria qui s’est révélé être un très bon choix : et en terme de confort, de positionnement géographique et de vue (waouh), et en terme de papilles comblées grâce au Chef Pierre Gagnaire ***…

La découverte fût à la hauteur et mes attentes comblées !

Sur les pas de Pagnol…

Un samedi du mois d’octobre dernier, pendant que Mon Brun vadrouillait en Bourgogne avec un ami, je suis partie passer 24h à Marseille où j’ai rejoint mes parents…

L’escapade a commencé dès la Gare de Lyon : j’y ai rencontré de manière tout à fait fortuite Marcel dont l’accent m’a fait me sentir à destination avant même d’avoir pris le train !

IMG_5888

Il me parlait entre deux assoupissements…
Un vrai p’tit bonheur matinal !

Allez, direction le TGV avec un bon livre et un bon thé…

Installation dès mon arrivée au Sofitel Vieux Port (le meilleur hôtel de la ville et la plus belle vue ! Je ne suis pas du tout fan d’Accor pour ceux qui me connaissent mais là, je ne pouvais pas faire autrement… ) et déjeuner…

Puis départ direction Martigues pour l’après-midi…

Retour à l’hôtel en fin de journée après avoir bravé le vent et la pluie et avant un très bon dîner au restaurant « Les Trois Forts » accompagné d’un bon p’tit Chablis…

Le lendemain, GRAND BLEU sur la cité phocéenne !

Tout d’abord, petit déjeuner des plus royals (un des meilleurs qu’il m’ait été donnée de savourer en France)…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis découverte de cette ville que je ne connaissais pas du tout ! (mieux vaut tard que jamais…)

Un dernier thé (avec une bonne glace !) sur le Vieux Port avant de reprendre le train…

C’était un week-end des plus sympathiques. J’ai aimé ce que j’ai vu de Marseille qui m’a fait un peu penser à l’Italie.
Et puis profiter de ses parents sur un coup de tête, ça n’a pas d’prix !