« Bretzel & beurre salé » de Margot et Jean Le Moal…

Cathie Wald pensait vraiment couler des jours tranquilles en s’installant en Bretagne. Un matin elle descend se baigner et découvre avec stupeur un nouveau corps ! Il n’en faut pas moins pour que certains se disent que depuis l’arrivée de la charmante quinqua alsacienne il se passe des choses vraiment incroyables dans ce paisible (tout du moins en principe) coin breton… 

Et c’est reparti pour un tour : retrouvailles avec les embruns de Locmaria, la pointe de Kerbrat, Cathie, Yann et tous les habitants du village dans le cadre d’un nouveau meurtre et donc d’une nouvelle enquête made in Breizh !

Un second opus que vous dévorerez jusqu’à la dernière page !
Une lecture toujours aussi agréable et efficace que je vous recommande vivement.

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Calmann Lévy) : 

« Locmaria, tranquille petite station balnéaire ? Cathie Wald commence sérieusement à en douter quand elle découvre sur la plage proche de sa maison un cadavre rejeté par la mer.

Il n’en faut pas plus pour relancer les rumeurs les plus folles à propos de notre joyeuse quinquagénaire : après tout, avant l’arrivée de Cathie il n’y avait jamais eu de mort suspecte ici. De plus, n’est-il pas curieux que son arrivée coïncide avec un tout nouveau trafic de drogue ?
Et voilà la machine à ragots qui s’emballe.
Quand les forces de l’ordre arrêtent un proche de Cathie et qu’elle-même subit des menaces, elle n’a plus d’autre choix que d’enquêter. Aidée par des amies enthousiastes et par Yann, le journaliste secrètement amoureux d’elle, elle va affronter des ennemis sans scrupule. Et leur montrer que rien ne peut faire plier une Alsacienne à la tête d’une troupe de Bretons ! »

« Bal tragique à Windsor » de S.J. Bennett

La Reine reçoit au Château de Windsor. À la suite d’une soirée, le corps d’un pianiste russe est retrouvé dans une des chambres. Pendu dans un placard. OH MY DEAR! Et il y  a pire : il est (pratiquement) nu.  SHOCKING! (à en faire tomber sa cup of tea) Ni une ni deux The Queen herself, à l’aube de ses 90 printemps, décide de prendre en main l’enquête à sa façon… 

L’histoire de ce livre truffé d’humour so british est tellement efficace que le lecteur s’en délecte de manière complètement décomplexée.
Cerise sur le muffin : on a même l’impression au fil de sa lecture de rentrer dans l’intimité de cette famille royale qui nous fascine tant. 

C’est le premier tome d’une série cosy mystery intitulée « Sa majesté mène l’enquête ».
Il est totalement irrésistible.
Vivement le second tome ! 

Belle lecture à tous !

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Les Presses de la Cité) : 

« Retrouvez Elizabeth II dans une nouvelle série de cosy crimes : «Sa Majesté mène l’enquête»
Quand Miss Marple rencontre The Crown !
 
Windsor, printemps 2016. La reine Elizabeth II s’apprête à célébrer ses 90 ans et attend avec impatience la visite du couple Obama. Mais au lendemain d’une soirée dansante au château, un pianiste russe est découvert pendu dans le placard de sa chambre, quasiment nu.Shocking!
Lorsque les enquêteurs commencent à soupçonner son personnel d’être impliqué dans cette sordide affaire, Sa Majesté, persuadée qu’ils font fausse route, décide de prendre les choses en main. Mais être reine a ses inconvénients, et notamment celui de ne pas passer inaperçue. C’est donc Rozie, sa secrétaire particulière adjointe, qui va l’aider à démêler ce sac de noeuds… God save the Queen du cosy crime ! »

« Les dames de Marlow enquêtent : Mort compte triple » de Robert Thorogood…

Un soir, Judith Potts, 77 ans, créatrice de mots croisés qui prend un plaisir certain à se baigner toute nue dans la Tamise, entend un cri puis un coup de feu provenant de l’autre côté du fleuve. Pour elle ni une ni deux cela ne fait aucun doute : il y a eu un meurtre ! La police étant dubitative, elle s’empare de l’enquête… 

Le livre paraît aujourd’hui ! 
C’est un cosy mystery (genre que j’affectionne particulièrement) non seulement irrésistible mais aussi terriblement efficace. Vous allez avoir du mal à y résister… 
Cerise sur le gâteau : en cette période de déconfinement entamé, je prends les paris qu’il vous donnera envie de découvrir cette charmante petite bourgade so bristish de Marlow.

Alors si comme moi vous aimez l’ambiance anglaise, les personnages hauts en couleur, les enquêtes sans trop d’horreurs décrites, les lectures faciles qui font du bien entre des ouvrages plus sérieux, le thé mais aussi parfois des breuvages un peu plus forts, ce livre est pour vous. 

VIVEMENT les prochains tomes…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (La Martinière) : 

« La nouvelle série « cosy mystery » pour prendre la relève des Enquêtes d’Agatha Raisin de M.C. Beaton ! Une veille dame atypique et irrévérencieuse, Miss Potts, 77 ans, qui manie mots croisés et verres à whisky, assiste éberluée à un meurtre. Personne ne croit son témoignage ? Elle décide de mener l’enquête en compagnie de deux enquêtrices délurées. Une héroïne délicieusement excentrique, entre Miss Marple et Capitaine Marleau, qui a passé l’âge qu’on lui marche sur les pieds ! Drôle et savoureux.

C’est drôle, c’est exquis, c’est anglais !
Quand Miss Marple rencontre le Capitaine Marleau : la série phénomène dont vous ne pourrez plus vous passer.

Dans la petite ville de Marlow, en Angleterre, Judith Potts, 77 ans, mène la vie qui lui plaît. Elle boit un peu trop de whisky et se baigne toute nue dans la Tamise, et alors ? Au pays des excentriques, elle est la reine !
Un soir, elle entend, provenant de la maison de son voisin, un cri suivi d’un coup de feu. Elle en est sûre : un meurtre a été commis. Mais la police ne la croit pas. Pas d’énigme sans solution pour Judith Potts ! La vieille anglaise passionnée de mots-croisés va se lancer dans l’enquête avec, à ses côtés, Becks, la femme du vicaire, et Suzie, la promeneuse de chien et commère attitrée de Marlow.
Vous reprendrez bien un nuage de crime avec votre thé ?

Robert Thorogood est le créateur et scénariste de la série TV à succès Meurtres au paradis, suivie par 5 millions de téléspectateurs en France. Avec cette première enquête des Dames de Marlow, il donne vie à une héroïne qui déchire tout : Judith Potts ! »

« Meurtres et pépites de chocolat » de Joanne Fluke…

Imaginez… Vous tenez une boutique qui vend des cookies (maison bien sûr) dans une petite ville américaine tout à fait paisible. Un matin comme un autre, vous allez ouvrir votre lieu de perdition gourmande et là, vous tombez sur un cadavre!

Et voilà, ça y est… Je fais désormais partie des millions de personnes qui ont succombé à la série cosy mystery écrite par Joanne Fluke.
Tous les ingrédients sont réunis: des personnages attachants, des pages qui fleurent bon les douceurs sucrées (merci à l’auteur d’avoir partagé les recettes de cette chère Hannah Swensen), une enquête addictive. Mélangez et dévorez le tout! Il y a même un chat qui a toute sa place (promis, je ne le fais pas exprès).

Vous recherchez une lecture efficace et facile qui vous fera passer un bon moment?
Inutile de vouloir y résister!
En plus le second tome, « Meurtres et charlotte aux fraises », vous attend déjà en librairie…

Belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Notre de l’éditeur (Le Cherche Midi) : 

« Plus de six millions d’exemplaires vendus dans le monde, une série de films à succès : le phénomène Hannah Swensen arrive enfin en France !
Hannah Swensen est de retour dans sa ville natale d’Eden Lake. Entre sa mère, plutôt envahissante, et l’ouverture de sa boutique, le Cookie Jar, elle a fort à faire. Son quotidien devient plus passionnant encore quand son livreur, Ron LaSalle, est retrouvé assassiné juste derrière son magasin. Le beau-frère d’Hannah, shérif adjoint du comté, fait appel à elle pour l’aider à trouver le coupable. Un nombre surprenant de suspects et de mobiles émergent alors. Très vite Hannah va réaliser qu’elle n’est pas seulement douée pour les cookies, mais qu’elle est aussi une enquêtrice hors pair.

Fous rires et frissons, mystères et pépites : cette histoire pleine de rebondissements ressemble au meilleur cookie du monde : sucrée mais légère, surprenante de bout en bout. »

« Enquête étrusque au Louvre » de Carole Declercq…

Anne Stein est expert en art à Paris. Elle se voit confier l’estimation de la collection du milliardaire François Borelli que l’on retrouve mort. Intriguée et audacieuse, elle enquête pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé d’autant plus que ce n’est pas le seul à passer l’arme à gauche de manière étrange… 

Après trois romans « Ce qui ne nous tue pas…« , « Un autre jour pour mourir« , « Fille du silence » et un côté jeunesse « Lucius & Thémis » (qu’il faut que je lise), Carole Declercq se lance un nouveau défi et débarque dans le cosy mystery à faire pâlir de jalousie mes chers anglo-saxons ! 

« Enquête étrusque au Louvre » est une plongée irrésistible dans le monde de l’Art.  
Vous passerez un bon moment avec ce livre entre les mains. Vous vous prendrez au jeu de partir à la recherche de la vérité accompagnée de personnages tous aussi truculents les uns que les autres.

Vivement le second tome et belle lecture à tous ! 

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (City éditions) : 

« Fougueuse et indépendante, Anna Stein vient d’ouvrir un cabinet d’expertise d’art à Paris, mais sa jeunesse et son sale caractère font grincer bien des dents. Alors, quand le milliardaire François Borelli lui demande d’inventorier sa collection, c’est enfin la reconnaissance qu’elle attendait.

Mais quelques jours plus tard, Borelli est retrouvé mort. Malade, il avait certes déjà un pied dans la tombe, mais ne l’y aurait-on pas un peu précipité  ? Lorsque d’autres cadavres s’invitent dans l’entourage du collectionneur, Anna est obligée de mener l’enquête.

Aidée par un extravagant lord anglais, courtisée par un policier italien et poursuivie par son ancien amoureux, la jeune femme ne sait plus où donner de la tête. Pourtant, elle doit garder les idées claires. Car dans les eaux troubles du trafic d’art, à vouloir déterrer d’inavouables secrets, elle risque d’être la prochaine victime… »