Karamel (Paris)

Dimanche, l’occasion a fait le larron…

En me rendant à la cérémonie du thé au lotus dans le VIIe arrondissement, je suis passée devant une devanture qui m’a interpelée, Karamel, salon de thé que je souhaitais tester depuis un moment.

Il était 12h35. L’event était à 14h. J’avais donc le temps.

Cerise sur le gâteau, ils proposent également de la petite restauration. C’était donc parfait.

Si je n’ai rien à redire sur l’accueil ni sur la qualité de ce que j’ai mangé  (quiche maison et tarte au citron/noisettes) et bu (thé vert Long Jim bio by Kodama), le service sur place n’est pas facilité par le coin vente à emporter (il a fallu que je réclame deux fois mon thé qui avait été oublié).
Le personnel n’a effectivement pas forcément le temps de chômer mais à mon humble avis ils devraient mieux s’organiser. Lorsque l’on est deux, on peut scinder les tâches au lieu de s’occuper de tout… et parfois de rien !

Karamel
67 rue Saint Dominique
75007 Paris

« L’Atelier d’Alberto Giacometti vu par Jean Genet » (Institut Giacometti, Paris)

Un artiste.
Un écrivain.
Deux hommes libres.
Une belle amitié.
Une profonde admiration.

Ils se sont rencontrés grâce à Jean-Paul Sartre en 1954.

Des dessins, sculptures, peintures, photographies et des mots merveilleux en naîtront.

L’exposition nous permet de rentrer dans cette intimité, leur intimité.

Le lieu (hôtel particulier classé Art Déco qui fût l’atelier de l’artiste-décorateur Paul Follot) est un magnifique écrin lumineux à taille humaine qui permet une telle proximité avec les oeuvres que l’on pourrait croire que les deux génies sont là, à nous attendre, pour mieux nous expliquer…
L’ambiance qui est aussi artistique que littéraire est pour les amoureux inconditionnels des deux genres…

Belle visite à tous !

NDLR. Cette exposition est visible jusqu’au 16 septembre prochain. Attention : les billets sont à prendre en ligne ! (pas d’achat possible sur place)

Une fois passée l’entrée sur la droite, « L’Atelier mythique » est une reconstitution de la « grotte » de Giacometti qui a vécu et travaillé dans le XIVe arrondissement.

Institut Giacometti
5 rue Victor Schoelcher
75014 Paris 

Week-end avant la Corse…

Après une fin d’après-midi et une soirée passées à Dreux chez des amis samedi,

Mon Brun m’a emmenée aujourd’hui à La Ménagerie, le Zoo du Jardin des Plantes.

Ne vous offusquez pas.
Les parcs animaliers ont beaucoup changé ces dernières années et contribuent désormais grandement aux sauvegardes d’espèces en danger ou en voie de disparition.
A la base je ne suis pas fan du tout, mais j’ai appris à changer d’avis grâce à l’émission « Une saison au zoo » (de la Flèche). C’est pour cela que j’en parle avec beaucoup moins de véhémence négative qu’avant.

Le lieu est vraiment bien entretenu et particulièrement beau bien qu’ancien (il date de 1794). Les bâtiments sont classés aux monuments historiques.
Tout est fait pour que les animaux se sentent bien et soient bien traités.
Mention spéciale aux p’tits pandas roux et aux Orang-Outans…

Nous sommes ensuite allés luncher au Bar 8 du Mandarin Oriental et sommes rentrés préparer nos affaires pour la Corse.

Bref un premier week-end de vacances bien chouette !

Prochaine brève en direct de l’Ile de Beauté…

 

Leslie Road (Paris XXe)

Samedi, je voulais bruncher so british (ne me demandez pas pourquoi : c’était comme ça et pas autrement).
Ok… Mais où ???!!!

Si une envie irrésistible vous prend un de ces quatre, deux solutions : soit vous sautez dans le premier Eurostar (chose que je n’ai pas faite), soit vous
allez directement (comme mon pif me l’a suggéré après une balade googlienne rapide) 8 rue du Cambodge dans le XXe et vous poussez la porte de Leslie Road!

Un accueil des plus sympas, un lieu super agréable, des théières uniques que vous rêvez de pouvoir acheter chiper et des mets typiquement anglais (je suis tombée folle amoureuse du porridge qui est une tuerie même lorsqu’il fait 30° -voire plus- dehors).
Le miam est « maison » et les thés (pour les amateurs) signés Betjeman & Barton. 

Bref, je recommande vivement et j’y retournerai assurément.

En conclusion : Londres à Paris, GOD SAVE LESLIE et bon appétit !

NDLR. Approuvé aussi par Mon Brun.

Le brunch de Benoit Castel (Paris XXe)

Benoit Castel, je l’ai découvert en décembre dernier lorsque la boutique  a ouvert rue Jean-Pierre Timbaud…

Alors lorsque mon amie Karine m’a proposé d’aller bruncher avec elle à la bien jolie boulangerie historique située 150 rue de Ménilmontant (Paris XXe), il était hors de question que je refuse !

Que ce soit en salé ou en sucré, vous avez un choix complet de dingue sous forme de buffet en libre-service.

Pour 29 € par personne (arrêtez de sauter au plafond et de dire que c’est trop cher ), je peux vous assurer que vous en sortirez rassasié(e)(s) et surtout ravi(e)(s) côté papilles.

C’est du fait maison et donc du super bon !

Comme vous l’aurez compris je recommande vivement.

Tout n’était pas encore mis en place au moment où j’ai pris les photos…