« Pimp my breakfast » de Lili Barbery-Coulon…

Ma chère collègue Camille à la librairie m’a fait découvrir « La réconciliation » que j’ai lu il y a peu et que j’ai beaucoup aimé (je vous en parle prochainement). 
Du coup je n’ai pas résisté à commander « Pimp my breakfast » avant le confinement et à me plonger dedans avec délice : bien m’en a pris ! 😇

Et si nous profitions d’être chez nous pour prendre le temps de faire plaisir à nos yeux et à nos papilles pour apprécier le moment présent et ce dès le réveil ? 

Avec ce nouveau livre inspirant qui comporte trois parties, Lili Barbery-Coulon nous propose de rendre beaucoup plus fun le premier repas de la journée, celui qu’elle préfère : le petit déjeuner ! 
Qu’il soit salé, sucré, vegan ou non en fonction de nos goûts, les recettes sont faciles à réaliser (youpiiiiii). 

Nous voici donc parés d’excellentes idées d’embellissements matinaux dans nos assiettes pendant cette période si particulière que nous traversons tous.
Cela étant dit, ne pas oublier ce que nous pouvons lire entre les lignes : une philosophie à faire perdurer après nos retrouvailles dans une vie un peu plus « normale » et sans doute bien mieux réfléchie…  

Comme vous le savez les librairies sont fermées.
Je vous offre donc avec plaisir une des recettes du livre (que vous pourrez agrémenter à votre sauce en fonction de ce que vous trouverez dans votre magasin d’alimentation) afin d’éviter toute frustration ! 

PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS. 🙏🏼❤️

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Marabout) : 

« L’éloge du petit-déjeuner ! Lili explique pourquoi cette obsession du petit-déjeuner ! De quoi elle se nourrit et surtout ce que cela lui a permis de découvrir: la pleine conscience, la méditation, la perte de poids etc… Elle y explique ses choix nutritionnels, la variété indispensable au quotidien, pourquoi les recettes sont gluten full ou gluten free, son côté fléxitarienne mais plutôt en quête de moins de calories quand c’est possible (pas beaucoup de sucre dans les recettes…), les vertus des super aliments qu’elle ajoute… Y compris quelques conseils de stylisme, l’attention qu’il faut porter aux fleurs, à la céramique… Les recettes : le coeur du livre avec une cinquantaine de recettes, avec une alternance de photo/page de texte et des doubles d’ambiance, d’ingrédients en gros plan, de gestes… »

« La panthère des neiges » de Sylvain Tesson…

Voici mon premier coup de coeur en tant que tueuse en série de livres infiltrée en librairie !

Vincent Munier, photographe animalier, propose à Sylvain Tesson de partir avec lui au Tibet. Au programme ? Tenter de suivre à la trace la panthère des neiges…
Ce félin emblématique qui fait actuellement partie des « espèces vulnérables » n’est en effet pas aisé à apercevoir, se mêlant admirablement aux grands espaces qu’il arpente.

L’écrivain voyageur a dû faire preuve d’une patience hors du commun, a vécu une expérience que peu de personnes peuvent connaître dans une vie.
La panthère lui a appris ce qu’était l’immobilité dans des conditions hostiles où l’échec de la rencontre est souvent de mise. Avec elle il a connu la recherche, la traque, l’affût, l’attente, la vision éphémère et une palette d’émotions redécouverte…

Aventure initiatique extraordinaire, ce récit est également un magnifique plaidoyer qui porte non seulement sur la protection animale mais aussi sur la nécessité de faire évoluer les mentalités pour sauver notre planète en danger, défis majeurs de notre temps !

« J’avais appris que la patience était une vertu suprême, la plus élégante et la plus oubliée. Elle aidait à aimer le monde avant de prétendre le transformer. Elle invitait à s’asseoir devant la scène, à jouir du spectacle, fût-il un frémissement de feuille. La patience était la révérence de l’homme à ce qui était donné. (…) Et si rien ne venait, c’était que nous n’avions pas su regarder. » (Sylvain Tesson)

©Céline Huet-Amchin

Note de l’éditeur (Gallimard) : 

«– Tesson ! Je poursuis une bête depuis six ans, dit Munier. Elle se cache sur les plateaux du Tibet. J’y retourne cet hiver, je t’emmène. 
– Qui est-ce ? 
– La panthère des neiges. Une ombre magique! 
– Je pensais qu’elle avait disparu, dis-je. 
– C’est ce qu’elle fait croire.»

« Downton Abbey : le livre de cuisine » d’Annie Gray…

Je l’ai découvert grâce à une collègue lors d’une immersion professionnelle à la librairie Millepages à Vincennes.

Pour tous les amoureux de la série, impossible d’y résister !
Les éditions Marabout nous propose un livre absolument magnifique, agrémenté de sublimes photographies qui rendent hommage à tous les personnages et des recettes qui n’ont pas l’air compliqué à réaliser.

A l’approche de Noël (J-66) c’est assurément un bien joli cadeau à déposer sous le sapin, ou avant si comme moi vous cédez à la tentation sans qu’aucune occasion la justifie !

Upstairs : 

  • Breakfast
  • Le déjeuner et le souper
  • Thé anglais et garden-parties
  • Pique-niques, parties de chasse et courses
  • Repas de fête
  • Le dîner à l’étage

Downstairs :

  • Dîner chez les domestiques
  • Le thé et le souper
  • Salle distillatoire

Préface de Gareth Neame, producteur exécutif de Downton Abbey

Belles dégustations à tous ! 

Reprise (Acte II) !

Oui, oui, je suis vivante.
Deux semaines après ma dernière brève, me voici de retour une nouvelle fois !

Je ne pensais pas que ma formation « Comportementaliste félin, spécialiste du chat » serait intense au point de ne plus avoir de vie sociale, bloguesque et j’en passe…
Cela étant dit je suis ravie du sérieux de son organisation, du déroulé et de son contenu.
J’ai terminé les deux premiers modules. Youpiiiiiiii ! :D Avant de reprendre dans quelques semaines pour les quatre autres, j’ai des exercices à rendre, un premier grand examen à passer et mon mémoire à préparer. Sans parler des compléments à cette formation que je vais effectuer en mai et juin. Pas de quoi chômer !

Qu’ai-je donc fait depuis le 14 avril ?
Visite d’un refuge de chats en banlieue parisienne dans le cadre de mes études, Coon Nabuchodonosor a eu 2 ans (Joyeux Chatnniversaire à lui encore une fois !), j’ai suivi une nouvelle conférence Educhateur (« Tout pour un chat sans problème ») le samedi de Pâques avant de rejoindre Mon Brun en Bourgogne, j’ai rencontré trois petits rats adorables en cours, nos poilus m’ont activement soutenu dans mes révisions pour les différents tests que j’ai passés (ne pas oublier de leur dédier mon mémoire !) et j’ai enfin pris le temps aujourd’hui de déguster les chocolats rennais offerts par mes parents !

Voilà : vous savez tout, ou presque.
Je vais reprendre mes activités « normales » au fur et à mesure alors, à bientôt !

© photographies (que j’ai oublié de mentionner) : Céline Huet-Amchin. 

Reprise !

Un peu plus de sept jours se sont écoulés depuis notre retour d’Asie du Sud-Est et quelle semaine vient de s’écouler !

Tout d’abord et l’information est primordiale : LES POILUS SONT DE RETOUR après un aller-retour à Rennes samedi et dimanche derniers !
Avouez qu’ils vous avaient manqués…

Mise à part cela,  j’ai commencé lundi matin ma formation « Comportementaliste félin, spécialiste du chat » qui me fait retourner pour la bonne cause en salle de classe jusqu’en septembre dans le XIIIe arrondissement de Paris (et qui m’évite par la même occasion la « déprime post voyage »).
Cours et cas pratiques des plus intéressants avec huit autres personnes d’horizons divers mais animées d’une passion commune pour les greffiers : un vrai bonheur depuis mes études de Droit !
Je réfléchis déjà à mon sujet de mémoire, à rendre au plus tard fin août et emprunter la ligne 5 du métro me ravit pour l’instant quotidiennement (oui, oui, vous avez bien lu !)…

Un jet lag et une perte de voix plus tard (qui ont un chouille perturbé Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor), j’ai tout de même pu profiter de mon week-end comme il se doit et ainsi pu découvrir avec mon amie K (qui se reconnaîtra) le bien joli Sohan Café dans le XVIIIe où nous avons dégusté un bon brunch franco-iranien…

Puis après une chouette p’tite balade digestive le long du Canal Saint-Martin, retour à mes cours histoire de réviser ce que j’ai appris ces cinq premiers jours et avant de visiter un refuge pour chats en banlieue parisienne demain matin…

Belle fin de dimanche à tous !

© photographies (que j’ai oublié de mentionner) : Céline Huet-Amchin.