Arthémiss devient Charthémiss !

Depuis la création de mon blog j’ai pu (malheureusement) maintes fois constater que l’on m’avait chipé, piqué, « volé » l’appellation.
Ce qui a eu le don de m’agacer (légèrement beaucoup) vous en conviendrez et comprendrez (aisément) !

Alors, au lieu de continuer de m’énerver (mauvais pour les rides) et/ou de tout envoyer valser (c’eût été dommage non ?) et après avoir constaté que ce nouveau nom était à ce jour unique (COPYCATS, PASSEZ VOTRE CHEMIN et faites preuve d’originalité pour une fois s’il vous plaît !) le blog vient de connaître un p’tit rafraîchissement dans les règles de l’art.

Il était devenu franchement évident de donner à nos poilus la place qu’ils méritaient depuis un moment.
Du coup, Charthémiss débarque ! 

L’univers et les sujets abordés n’ont pas changé mais Mon Brun ainsi que des avis amicaux éclairés m’ont fait prendre conscience que quelques modifications s’imposaient.
Ils ont réussi à me convaincre. Oui oui oui. Comme quoi tout arrive…

Les catégories sont mieux organisées, plus lisibles et les tags toujours présents mais plus cohérents également.

L’illustration a eu elle aussi sa cure de jouvence.
Je l’ai retravaillée en intégrant un peu plus de détails et surtout des couleurs mais sans enlever ma patte qui est celle de l’inachevé…
Pour celles et ceux qui veulent s’amuser en jouant, trouvez donc les différences et faites-m’en part ! Y’aura p’t’être une surprise en retour pour qui aura relevé le défi avec brio…

Enfin, l’habillage a subi un léger lifting assez subtil.

Bref, c’est toujours mon univers.
Ce n’est pas une révolution mais j’espère que tout ceci vous plaira autant qu’à moi au final.

A tous ceux qui avaient référencé Arthémiss ( ), n’oubliez pas de faire pointer vos liens sur charthemiss.com ( et ma reconnaissance éternelle).

Côté échanges, Charthémiss est présent sur les réseaux sociaux. Mis à part ici, vous me croiserez plus souvent sur Instagram.
J’avoue que face de bouc me gonfle de plus en plus et twitter n’arrive toujours pas à me séduire mais je suis également présente sur ces deux réseaux.

Merci à tous pour votre fidélité, bien le meow aux nouveaux de plus en plus nombreux au fil du temps et @ très bientôt pour la suite de l’aventure !

Céline (Sacré Jayavarman & Coon Nabuchodonosor)

Si vous voulez rire (un peu), voici ce à quoi vous n’allez pas échapper (Mon Brun  était très en forme en voiture lorsque nous avons évoqué la nouvelle appellation du blog) : 

Charthémiss débarque !
Déterrez la H de guerre…

C.H.Arthémiss
Le centre hospitalier décalé fait sa rentrée !

arthemiss.com devient arthemiss.ch comme la Suisse ?
Non, comme mes initiales. CH ç’eût été idéal dans la dilution de l’information.
Au final j’ai mis Ch devant.

Le CENTRE HOSPITALIER Arthémiss vous accueille 24h/24 7j/7.
Direction internet, prendre le 2e tuyau à gauche.
PS. Les chats sont maintenant admis !

Arthémiss manquait de Chabadabada.
Pour les badabadas, si vous pouviez vous débrouiller tous seuls…

Charivari.
Qui vivra verra.
Charthémiss vaincra !

Chat foin.
Pourquoi pas Âne croquettes aussi ?!

Every chat la la la…

Chatllucinant !
Charthémiss.
Vous reprendrez bien un peu de ces champignons challucinogènes ?

Réordonnons le désordre :
Jamais sans un livre, un thé, mes carnets/crayons/pinceaux, et Mon Brun, mon chatbite et pourquoi pas mon couteau !

C’est la fête du chat !
Vous imaginez si on avait choisit slip ?

Chatpeau poin-tu, turlututu.
Chatpeau point Arts, quel bazar.
Chatpeau point thé, zéro pointé (elles sont riches mes rimes).
Chatpeau point miss, planquez vos vibrisses !

Chastethé.
Rien à ajouter.

T’habites chez tes chats ?
Ca veut dire que t’es chatcsée ?

Chateau d’eau.
Pique nique douille.
C’est toi l’andouille !

Ohé ohé chatpitaine abandonné.

(…)

« Rien ne dure et pourtant rien ne passe. Et rien ne passe justement parce que rien ne dure » (Philip Roth)…

Nous apprenons ce jour la disparition de l’immense écrivain américain Philip Roth.

Après Tom Wolfe et d’autres, c’est un peu la loi des séries ces derniers temps.

Je tenais à lui rendre un modeste hommage ici, par le biais d’une citation extraite de son livre « La tache » que j’ai lu il y a bien des années et qui m’a considérablement marquée.

Et voici aussi une photographie de lui que j’aime particulièrement :

(C) Philip Montgomery/The New York Times

Que dire de plus ?
(…)

CNN a mentionné ce matin à propos de sa mort une phrase que je trouve très belle malgré son côté tragique et que je partage avec vous : « He puts down his pen Tuesday ».

Rien à ajouter, si ce n’est que c’est un mercredi bien triste pour le monde littéraire et ses lecteurs…

« Instantanés d’Asie I » (2009-2018)/ « Instantanés d’Asie II » (2018- )

Il reste 17 pages vierges.

Je le prends ou pas ?

« Problème de riche » comme dirait mon amie K.
C’est tout de même un cruel dilemme croyez-moi à quelques heures du départ.
Je vous explique…

Neuf années d’écriture, de dessins, d’aquarelles, de collages en tout genre, de souvenirs à garder divers et variés.

Il a connu Bangkok (de nombreuses fois), le Cambodge (par deux fois) et le Vietnam, sans compter la moiteur typique de là-bas et parfois quelques gouttes d’eau.
Mais mon Brun a eu les bons mots hier au soir : il a « mérité sa retraite » étant donné « son embonpoint ».
Et puis j’ai toujours aimé l’inachevé après tout.

Un nouveau carnet de voyage (« Instantanés d’Asie II ») m’accompagnera donc à compter de demain, non sans une certaine émotion, voire appréhension. 

A la veille du prochain décollage, je le vis un peu comme un abandon, un ami cher qui va me manquer, qui me rassurait.

Mais c’est aussi le début d’une nouvelle histoire de papiers, de crayons, de pinceaux… dont je ne peux plus me passer !

le Off d’Arthemiss

Lorsque Cédric (Porte) m’a proposé de dévoiler certaines choses de moi en tant que lectrice je pensais que je ferais court, comme d’habitude quoi.
Finalement, il a réussi à me faire dire pas mal de choses le bougre…

le Off des Auteurs est un site que je vous  recommande vivement.
C’est un concept original et de qualité qui permet d’en savoir plus que ce que l’on peut lire dans les papiers glacés sur les écrivains.
Cédric en parle mieux que quiconque donc, inutile de le paraphraser pour rien : lisez-le et suivez-le !

Le Off d’Arthémiss a été publié vendredi sur Instagram.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez…

Cédric m’avait donné des pistes de réflexion que je n’ai pas forcément suivies.
Il a pris mes mots tels quels sans rien retoucher.
Encore un GRAND MERCI renouvelé à lui !

Liberté chérie…

Intégrer le Jury du Prix Orange (Lecteurs.com) n’est donc pas, une fois de plus, pour cette année.
Dont acte.
Le truc un peu con couillon pardon c’est que c’était mon ultime tentative et qu’en vrai je m’en fiche complètement !
C’est d’ailleurs peut-être pour ça tiens. Parce que oui, j’ose le dire : ce n’est pas la fin du monde de ne pas être prise dans un Jury (Littéraire en l’espèce). Il faut arrêter d’essayer de se prendre trop au sérieux et d’en faire éventuellement grand cas hein. Remember mon billet « Etes-vous un (serial) blogueur littéraire ? » .
Je garderai juste pour moi certaines interrogations concernant la sélection et je pense supprimer mon compte de la plateforme au passage pour me consacrer uniquement à mon blog.

(C) Downton Abbey

Je vais de fait avoir la joie d’organiser de nouveau comme je l’entends mes lectures après le Grand Prix des Lectrices ELLE et j’avoue que cela me fera le plus grand bien au final.
Les livres imposés ne sont pas un exercice aisé et pas toujours une partie de plaisir soyons honnête…

Tout cela pour dire que je vais pouvoir me (re)plonger dans tous les Paul Auster et les Harry Potter !
J’adore pratiquer le grand écart.
Je me l’étais promis si…

A suivre donc.
En serez-vous ?