Arthémiss devient Charthémiss !

Depuis la création de mon blog j’ai pu (malheureusement) maintes fois constater que l’on m’avait chipé, piqué, « volé » l’appellation.
Ce qui a eu le don de m’agacer (légèrement beaucoup) vous en conviendrez et comprendrez (aisément) !

Alors, au lieu de continuer de m’énerver (mauvais pour les rides) et/ou de tout envoyer valser (c’eût été dommage non ?) et après avoir constaté que ce nouveau nom était à ce jour unique (COPYCATS, PASSEZ VOTRE CHEMIN et faites preuve d’originalité pour une fois s’il vous plaît !) le blog vient de connaître un p’tit rafraîchissement dans les règles de l’art.

Il était devenu franchement évident de donner à nos poilus la place qu’ils méritaient depuis un moment.
Du coup, Charthémiss débarque ! 

L’univers et les sujets abordés n’ont pas changé mais Mon Brun ainsi que des avis amicaux éclairés m’ont fait prendre conscience que quelques modifications s’imposaient.
Ils ont réussi à me convaincre. Oui oui oui. Comme quoi tout arrive…

Les catégories sont mieux organisées, plus lisibles et les tags toujours présents mais plus cohérents également.

L’illustration a eu elle aussi sa cure de jouvence.
Je l’ai retravaillée en intégrant un peu plus de détails et surtout des couleurs mais sans enlever ma patte qui est celle de l’inachevé…
Pour celles et ceux qui veulent s’amuser en jouant, trouvez donc les différences et faites-m’en part ! Y’aura p’t’être une surprise en retour pour qui aura relevé le défi avec brio…

Enfin, l’habillage a subi un léger lifting assez subtil.

Bref, c’est toujours mon univers.
Ce n’est pas une révolution mais j’espère que tout ceci vous plaira autant qu’à moi au final.

A tous ceux qui avaient référencé Arthémiss ( ), n’oubliez pas de faire pointer vos liens sur charthemiss.com ( et ma reconnaissance éternelle).

Côté échanges, Charthémiss est présent sur les réseaux sociaux. Mis à part ici, vous me croiserez plus souvent sur Instagram.
J’avoue que face de bouc me gonfle de plus en plus et twitter n’arrive toujours pas à me séduire mais je suis également présente sur ces deux réseaux.

Merci à tous pour votre fidélité, bien le meow aux nouveaux de plus en plus nombreux au fil du temps et @ très bientôt pour la suite de l’aventure !

Céline (Sacré Jayavarman & Coon Nabuchodonosor)

Si vous voulez rire (un peu), voici ce à quoi vous n’allez pas échapper (Mon Brun  était très en forme en voiture lorsque nous avons évoqué la nouvelle appellation du blog) : 

Charthémiss débarque !
Déterrez la H de guerre…

C.H.Arthémiss
Le centre hospitalier décalé fait sa rentrée !

arthemiss.com devient arthemiss.ch comme la Suisse ?
Non, comme mes initiales. CH ç’eût été idéal dans la dilution de l’information.
Au final j’ai mis Ch devant.

Le CENTRE HOSPITALIER Arthémiss vous accueille 24h/24 7j/7.
Direction internet, prendre le 2e tuyau à gauche.
PS. Les chats sont maintenant admis !

Arthémiss manquait de Chabadabada.
Pour les badabadas, si vous pouviez vous débrouiller tous seuls…

Charivari.
Qui vivra verra.
Charthémiss vaincra !

Chat foin.
Pourquoi pas Âne croquettes aussi ?!

Every chat la la la…

Chatllucinant !
Charthémiss.
Vous reprendrez bien un peu de ces champignons challucinogènes ?

Réordonnons le désordre :
Jamais sans un livre, un thé, mes carnets/crayons/pinceaux, et Mon Brun, mon chatbite et pourquoi pas mon couteau !

C’est la fête du chat !
Vous imaginez si on avait choisit slip ?

Chatpeau poin-tu, turlututu.
Chatpeau point Arts, quel bazar.
Chatpeau point thé, zéro pointé (elles sont riches mes rimes).
Chatpeau point miss, planquez vos vibrisses !

Chastethé.
Rien à ajouter.

T’habites chez tes chats ?
Ca veut dire que t’es chatcsée ?

Chateau d’eau.
Pique nique douille.
C’est toi l’andouille !

Ohé ohé chatpitaine abandonné.

(…)

« Je n’aime pas l’expression devoir de mémoire. Le seul « devoir » c’est d’enseigner et de transmettre. » (Simone Veil)…

Elle a été une femme extraordinaire.
Inspirons-nous d’elle et ne l’oublions jamais en continuant de faire vivre tout ce qu’elle véhiculait.

© Internet

Un an après sa disparition qui a laissé la France orpheline d’une Grande Dame, Simone & Antoine Veil sont entrés au Panthéon ce jour à l’issue d’une très belle cérémonie et d’un discours sublime…