Le 38e Prix France Inter est attribué à…

Passé inaperçu dans les médias (la faute à Cécile Duflot qui réitère être pour la légalisation  du cannabis ou à l’arrestation à Berlin du dépeceur canadien présumé ??? -sujets visiblement bien plus croustillants malheureusement pour toute la presse française- ) , le 38e Prix France Inter mérite d’être mis en avant pour deux raisons :

  1. c’est un des rares jurés littéraires dont la composition est non seulement entièrement populaire mais encore paritaire
  2. par respect pour l’auteur primé (et les livres sélectionnés)

Je ne l’ai pas (encore) lu, mais voilà, je tenais à en parler… Et ce n’est pas parce que je n’ai été retenue en tant que jurée qu’il fallait y renoncer…

Nathalie Léger Supplément à la vie de Barbara Loden Prix France Inter 2012

21 mai 2012, en trois actes…

Bonjour à tous,

Je tenais impérativement à ouvrir ce blog ce 21 mai, paradoxalement « jour pluvieux, jour heureux ».

Historiquement, pour ceux et celles que cela intéresse, c’est l@  http://fr.wikipedia.org/wiki/21_mai

En ce qui concerne 2012, quelques brèves : l’Italie vient de connaître un séisme dans sa région de Ferrare, une enquête préliminaire pour « viol en réunion » est lancée sur un ancien (supposé possible) candidat à l’élection présidentielle française, le plus grand réseau social mondial vient de rater son introduction en Bourse, la voix des Bee Gees s’est éteinte, les grecs continuent à retirer leur argent des banques, les chaussures YSL d’une Première Dame au G8 affolent la planète fashion, ….

De mon côté, j’ai vécu un joli réveil. Un écrivain avait lancé il y a cinq jours de cela un concours d’illustration du titre de son prochain livre « Rompre le charme » qui sort le 23 mai prochain. A tout hasard  j’avais envoyé un dessin, sur le fil il a été retenu… Certes les fleurs et les plantes sur les terrasses ont du mal à flirter avec le soleil qui semble décidément très avare cette année (en France), mais pour ma part cela m’a suffi pour me lever avec un certain sourire malgré ce nombre incalculable de gouttes qui tombent une nouvelle fois sur Paris ce matin et un nez devenu chou-fleur en 24h.

En ce jour, je pense immanquablement à mon oncle parti trop tôt, à ma tante dont cette date coïncide avec sa venue au monde, et à ce début de partages et d’échanges artistiques et culturels virtuels (théinés ou non)…

Belle journée à tous !

C

Bribes de conversations relevées au Bar du Normandy (Deauvile, 21 mars 2011)…

– « Allez-vous au Casino ce soir ? »

– « Peut-être, rien n’est certain… J’ai tout de même dépensé et perdu plus de 10 000€ hier au soir. Il faut que je fasse attention »

(…)

Un peu plus tard :

– « Je pense que maintenant je peux le dire : je ne suis vraiment pas faite pour travailler ! C’est un métier….. de travailler »

Ou comment choisir de s’asseoir à un endroit stratégique, et attendre que cela arrive aux oreilles, un crayon et un cahier à la main…