Week-end avant la Corse…

Après une fin d’après-midi et une soirée passées à Dreux chez des amis samedi,

Mon Brun m’a emmenée aujourd’hui à La Ménagerie, le Zoo du Jardin des Plantes.

Ne vous offusquez pas.
Les parcs animaliers ont beaucoup changé ces dernières années et contribuent désormais grandement aux sauvegardes d’espèces en danger ou en voie de disparition.
A la base je ne suis pas fan du tout, mais j’ai appris à changer d’avis grâce à l’émission « Une saison au zoo » (de la Flèche). C’est pour cela que j’en parle avec beaucoup moins de véhémence négative qu’avant.

Le lieu est vraiment bien entretenu et particulièrement beau bien qu’ancien (il date de 1794). Les bâtiments sont classés aux monuments historiques.
Tout est fait pour que les animaux se sentent bien et soient bien traités.
Mention spéciale aux p’tits pandas roux et aux Orang-Outans…

Nous sommes ensuite allés luncher au Bar 8 du Mandarin Oriental et sommes rentrés préparer nos affaires pour la Corse.

Bref un premier week-end de vacances bien chouette !

Prochaine brève en direct de l’Ile de Beauté…

 

Carpe Diem

L’Eté au Printemps ou le mois d’Août en Mai, au choix !

C’est ce que les parisiens  peuvent siffloter en se baladant depuis ce week-end et j’en fais partie.

Je serais même presque tentée de dire que la Capitale est belle et que nous oublions grâce au soleil et à la douceur qui l’accompagne tout le négatif du quotidien (saletés, puanteurs, irrespects en tout genre et j’en passe).

Ce qui est certain c’est que cela fait du bien, et même si la ville était quelque peu bloquée samedi par le ressemblement idiot intitulé « La fête à Macron » (du coup nous sommes allés luncher au Mandarin au lieu de devenir mal polis dans notre Mini), on peut dire que Paris a ce p’tit air de paradis dans ce cas bien particulier dont il faut savoir profiter…

Parce que tout le monde n’avait pas la chance de pouvoir faire le Pont aujourd’hui !

At work… 

Bangkok (20-22 avril 2018)

20 avril

Rien de spécial ce jour si ce n’est un p’tit massage des pieds dans une rue qui nous a fait faire une balade en nocturne et une surprise vraiment drôle de la part la Guest Relations Director de l’Oriental concernant nos poilus !

 

21 avril

Après un bon petit déjeuner (de 3h !) où j’ai lu pendant que Mon Brun dormait, nous sommes allés visiter sur le conseil de notre Concierge préférée Khun Sirintra le très beau Suan Pakkad Palace !

L’ensemble regroupe huit maisons thaï traditionnelles et une sublime collection d’Art. Nous avons ainsi découvert et admiré le précieux héritage « Ban Chiang » (poteries, bronzes, squelettes…) datant de 2 500 av. JC !

A noter également le Pavillon de Laque d’une splendeur absolue…

Nous sommes rentrés à l’hôtel en Sky Train et avons pris des madeleines locales dans la rue en guise de Tea Time.
Un plouf dans la piscine et un dîner ont ponctué cette nouvelle belle journée…

22 avril 

Toutes les belles choses ont une fin…
Et pour pouvoir revenir, il faut partir !

Dernière journée dans notre pays et ville de coeur.
Certes nous ne serons pas allés au Laos comme « prévu » initialement, mais nous nous sommes bien reposés et surtout nous avons bien profité. C’est bien là le principal pour nous.

Un massage, un peu de shopping, quelques cartes sur le fil du rasoir, un plouf et un dîner thaï auront clôturé ce séjour.

Les bagages sont bouclés.
Vol à 9h05 demain matin.
Nous serons à Paris à 21h05 heure locale.

NEVER SAY GOOD BYE.
SAY SEE YOU SOON our Oriental Family…

Bangkok (13–15 avril 2018)

HAPPY & BEAUTIFUL SONGKRAN DAY! 

C’est le Nouvel An Thaï ici (Sawasdee Peamai Thai), et nous sommes en 2561…

Il dure du 13  au 15 avril inclus (du moins officiellement : beaucoup en profitent pour faire un plus grand week-end prolongé voire même fermer pour « congés annuels » concernant certains commerçants).

C’est la deuxième fois que nous le vivons.

Les bangkokiens partent en province voir leurs familles.
Ces journées sont fortement marquées par la tradition.

Le 13, jour des personnes âgées, on nettoie les maisons et on commence à s’amuser avec l’eau.
Le 14, les enfants jouent et défilent (processions).
Le 15, les personnes offrent de la nourriture aux bonzes le matin et libèrent des poissons et des oiseaux en guise de renouveau, de mérites. Les Bouddhas sont aspergés d’eau.

La Cité des Anges est de fait plus calme à cette période même si certains quartiers très touristiques (que nous fuyons) font un peu n’importe quoi pour l’occasion (il y a beaucoup de morts et de blessés chaque année, phénomène dû à des festivités devenues plus « violentes » côté jeunes à cause de l’alcool ingurgité).

Pour l’occasion, comme en 2016, j’avais revêtu ma tenue traditionnelle thaï et après avoir lavé nos mains de nos péchés nous avons libéré des poissons dans le Chao Praya depuis le ponton de l’Oriental.
La fête était joyeuse, haute en couleurs grâce aux tenues portées et les mets locaux délicieux comme toujours.

J’aurai profité de ce samedi pour honorer le cadeau d’anniversaire de mon Joli Papa : un Tea Time moitié thaï, moitié franco-britannique dans le mythique Pavillon des Ecrivains au Mandarin (toujours aussi exceptionnel mais désormais avec le thé TWG).
Juste à côté du bureau de Khun Ankana…
Un moment hors du temps, que j’ai une nouvelle fois beaucoup apprécié.

J’ai également commencé lors de mon petit déjeuner le livre de Kukrit Pramoj que je tenais à lire ici, forcément…

Et ce dimanche, nous nous sommes fait du bien avec des massages (Thai herbal scrub & compress me concernant avant une orgie de macarons ) puis nous sommes sortis nous balader un peu et avons dégusté des tapas locaux au bord du Chao Praya en regardant le coucher du soleil…

Compliquées ces vacances, compliquées !

Bangkok (12 avril 2018)

Depuis neuf ans je souhaitais aller visiter la seule librairie francophone de Bangkok, à savoir « Carnets d’Asie » au sein de l’Alliance Française située non loin de Lumpini Park.

Voici qui est ENFIN chose faite !

Ce lieu, plus petit que je l’imaginais, est des plus charmants.

Le plus ? Un choix de livres très diversifié.
Les moins ? L’accueil par un français des plus suffisants et condescendants (belle image !) et une très mauvaise organisation (j’aurais apprécié des rangements par genres et surtout que les auteurs locaux traduits ne soient pas noyés dans la masse…).

Nous avons bu sur place au Café 1912 un « Lemon ice tea » qui a laissé ma langue dans un état……………….. plus qu’étonnant ! Du jamais vu me concernant et je ne veux pas savoir ce qu’il y avait dedans.

Sinon aujourd’hui, toujours un peu de tout et de rien.
Mon Brun ne s’est pas encore remis de mon délire « pompons » pour aller se faire un foot massage avant dîner puis dodo…