« Parole contre parole »

Une fois n’est pas coutume, parlons du téléfilm (c’est bien de cela dont il s’agit) qui est passé sur France 2 hier au soir.

Une femme, commissaire priseur, passe la soirée avec le propriétaire du tableau qu’elle vient de vendre. Le dîner sera suivi d’un verre dans la maison de campagne de ce dernier, lequel sera suivi d’un viol.
Manque de chance pour lui : il retrouve sa femme morte au petit matin en rentrant.
Il vaut mieux être inculpé d’un viol que d’un meurtre à la réflexion, mais la vengeance est un plat qui se mange froid…

Un scénario assez machiavélique au final vous l’aurez compris, mais également en parallèle une descente aux enfers psychologique ultra réaliste (résignation, déni, dépression et j’en passe).
Elsa Lunghini (LA chanteuse de mon adolescence) nous offre une palette magnifique et subtile de son talent d’actrice dans ce rôle pour lequel elle a reçu le Prix de la meilleure interprétation féminine du Festival de Luchon en février dernier. Elle m’a littéralement bluffée.

C’était un moment glaçantémouvant et touchant, comme la télévision en propose peu.

Je recommande vivement !

4 réponses sur “« Parole contre parole »”

Répondre à TeaAndTravel Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.