Comment rafraîchir vos poilus en période de canicule ?

En cas de forte canicule, que nous connaissons actuellement en France, pensez à vos poilus !
Eux aussi ont besoin d’aide pour la supporter…

Il existe de nombreuses solutions en-dehors du b.a.-ba (fenêtres closes pour ne pas laisser entrer la chaleur, volets fermés aux 3/4, nourriture plus humide…).
Voici celles que j’ai retenues :

  • investissez si ce n’est pas déjà fait dans une fontaine à eau. Cet objet incite le chat à boire, ce qui est très bien ! Et ce que ce soit la canicule ou pas (bon pour éviter les problèmes au niveau des reins à terme)
  • gant mouillé à passer sur eux plusieurs fois par jour
  • glaçon dans leur(s) bol d’eau et/ou fontaine (mais pas trop sinon courante assurée !). Multipliez les points d’eau pour les inciter à boire.
  • serviettes humidifiées à plusieurs endroits de la maison (vaporisez un peu d’herbe à chat pour l’inviter à y aller) ou devant un ventilateur (ne pas le laisser allumé en dehors de votre présence par sécurité !)

Autres possibilités :

  • laissez couler un filet d’eau fraîche si vous avez une baignoire (pas très écolo cependant…)
  • prendre une bassine. Remplissez-la d’eau et mettez un jouet dedans. Pourquoi un jouet ? Cela incitera votre félin à tremper la patte et donc à se rafraîchir par ce biais.
  • « glaçon nourriture » (enrichissement pour les félins que j’ai découvert en regardant « Une saison au zoo »). Non encore testé de mon côté.
  • coussin rafraîchissant spécial pour chats ou une poche anti-douleur à placer au froid : non encore testé pour ma part non plus. Je redoute le côté gel à l’intérieur (un chat peut le percer et l’ingérer) mais il en existe sans produit. A voir…

Si vous voyagez avec eux : n’oubliez pas le brumisateur (bien que cela puisse les stresser) ou un gant à mouiller lors d’un arrêt. Ne les laissez surtout pas dans votre voiture fermée sans aération !

Le moyen de contrôle sont les coussinets. C’est par eux que le chat transpire le plus.

En cas de coup de chaleur, direction votre vétérinaire : c’est le seul qui pourra intervenir dans les règles de l’art et sans danger pour eux.

NDLR. Cette brève a été contrôlée par Isabelle Pasquet (Vetinparis), LA vétérinaire adorée de Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor (et de leurs humains) !
Un grand merci renouvelé à elle.

Retrouvailles & bol d’air gersois…

Il y a presque un mois désormais (oui déjà et ouiiiiiiii, je sais, je suis complètement à la bourre encore une fois ! Je ne veux même pas parler du retard abyssal de mes brèves littéraires… ), je retrouvais nos chers poilus en vacances dans le Gers deux jours après notre retour d’Asie.

L’occasion pour moi de vous (re)dire que les chats sont vraiment mieux « chez eux » ou dans des endroits qu’ils connaissent et qu’ils apprécient vraiment pendant les vacances de leurs humains.
Au passage j’en profite aussi pour remercier une nouvelle fois mes parents, cat-sitters formidables mais ça je le savais…

Pas de « j’t’ai pas vue pendant trois semaines, j’te fais la gueule ».
Je ne sais pas si pour vous c’est pareil dans ce cas là mais pour ma part ils ont été comme d’habitude et comme si de rien n’était dès qu’ils m’ont revue.

Ce week-end en semaine (merci la grève SNCF ) court mais des plus agréables a été pour moi l’opportunité :

1/ de profiter de ma Maman et de mon Papou que je ne vois pas assez à mon goût…
A noter que le trajet Paris-Bordeaux ne dure plus que 2h maintenant. Il y aura certainement plus de descentes je pense du coup,  en tout cas dès que cela sera possible…

2/ de déjeuner à La Table des Cordeliers qui est toujours aussi bonne…

3/ d’admirer le jardin de mes parents qui est toujours aussi beau !

4/ de déguster les fraises succulentes du marché…

C’est toujours ça d’pris parce que je n’ai pas fait grand chose de plus (j’étais bien crevée par le jet lag).

J’avoue que je serais bien restée mais je ne pouvais malheureusement pas (boulot oblige).

Le retour en TGV s’est très bien déroulé.
Les poilus ont été sages comme des images dans leurs sacs de transport Ibiyaya et j’ai pu tester au passage la résistance des tablettes ! >^.^< >^.^<

A notre arrivée, nous étions attendus comme il se doit sur le quai par Mon Brun…

A très vite mon p’tit coin de Gascogne adoré !

Protection pour chats

Vous avez des poilus et vous les aimez par-dessus tout ?
Les beaux jours arrivent et eux aussi méritent d’en profiter… mais en toute sécurité !

Trop de chats à Paris passent par les fenêtres et se font très mal.
Voire pire.

N’hésitez donc pas à faire appel à Protection pour chats.
Bruno et « Oncle » Teddy sont non seulement très pros mais aussi super sympas.

Devis sur mesure, pose impeccable.
Aucune perte en terme de visibilité et de luminosité et le côté amovible de tous les filets est ultra pratique.
Rien à redire si ce n’est que c’est parfait.

Fenêtres, terrasses, balcons…
Offrez à vos poilus une certaine liberté et à vous la tranquillité d’esprit.

Chatpprouvé par Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor qui peuvent enfin respirer l’air frais sans stress pour leurs humains, JE RECOMMANDE VIVEMENT !

Stéphane Garnier & Aristide !

Hier après-midi, au n° 11 de la rue Ambroise Thomas dans le IXe arrondissement à Paris, Stéphane Garnier dédicaçait son best-seller (réédité en édition limitée) « Agir et penser comme un chat » ainsi que son dernier livre « Le chat en 500 citations« , le tout aux Editions de l’Opportun à l’hôtel pour félins urbains Aristide !

L’occasion de rencontrer l’auteur aux 60 000 exemplaires vendus (mazette !) désormais traduit dans plus de 20 pays ET de visiter ce lieu qui est bien mieux qu’une pension à mes yeux…

J’ai trouvé l’écrivain  très sympathique parce qu’hyper accessible et modeste malgré son succès en librairie et l’accueil sur place des plus agréables.

Pour les humains des poilus :
– « Agir et penser comme un chat » est une étude poussée des vibrisses sur pattes bourrée de conseils précieux et astucieux à appliquer au quotidien (à la maison, au travail, avec ses amis et j’en passe).
– « Le chat en 500 citations » est une anthologie géniale pour tous les passionnés de jolies phrases sur le sujet.
Les deux livres sont agrémentés de jolies illustrations et le format du deuxième est irrésistible.
Noël approche… N’hésitez pas une seconde à les mettre sous le sapin !

Pour les poilus :
Cet hôtel (fort joli) unique et insolite est assez bluffant !
Tout est pensé comme il se doit, que ce soit en terme d’architecture, de décoration, de conception, de personnel (assistants vétérinaires diplômés), de sécurité, d’hygiène…
A ce jour, je n’ai pas eu l’occasion de le faire tester à Sacré Jayavarman et Coon Nabuchodonosor que je préfère faire garder chez nous  eux (on dit toujours que c’est préférable) mais je n’hésiterai désormais pas si nous n’avons pas nos solutions traditionnelles de cat-sitting (amis, parents ou Chapacha).

Cerise sur le gâteau : le corner « boutique » de l’hôtel est topissime ! Je vous le recommande vivement…

Canicule : n’oubliez pas vos poilus… et autres p’tites bêtes !

Je ne vous apprends rien : il fait chaud.
Vous vous rafraîchissez, vous vous brumisez, vous vous ventilez, vous dormez dans le frigo, vous jouez à la sirène dans votre baignoire…
Ok. Parfait.

Mais n’oubliez pas vos poilus ! 
Une des solutions non traumatisante : un gant (ou une serviette) d’eau fraîche que vous passez sur tout leur corps, sans oublier la queue !

Idem (comme l’a si bien rappelé Caroline du blog Cultur’Elle) si vous avez la chance d’avoir une terrasse ou un balcon en ville et donc de posséder un Urban Garden : une assiette creuse remplie d’eau avec un gros caillou pour les Pouic-Pouic, les abeilles et autres p’tits volatiles
Cela fonctionne aussi sur les rebords de fenêtres dignes de ce nom.

Canicule oiseaux abeilles petits volatiles

Merci pour eux !